Nouvelle-Écosse

Phare à Peggy's Cove, Halifax

Avec ses paysages à couper le souffle, la Nouvelle-Écosse a tout pour séduire les amoureux de nature et de plein air. Paradis des amateurs de kayak, de vélo et de randonnée pédestre, on s'y rend pour faire le plein d'air salin, danser au son de la musique celtique et consommer de divins produits de la mer.

Les sites incontournables

Tomber sous le charme d'Halifax

Capitale de la Nouvelle-Écosse, Halifax invite à l'exploration. Située en bord de mer, on la découvre en marchant le long de son port, l'un des plus longs ports naturels du monde, où se côtoient restaurants, pubs, boutiques de vêtements et artisanat local. L'été, de petites cabanes en bois offrant, entre autres, des lobster roll et des fish and chip prennent place sur les quais animés. C'est également au port que se déroule chaque année le Festival de jazz de Halifax.

À quelques pas de l'excitation de la ville se trouvent la Citadelle et sa vieille tour de l'horloge. Surplombant le port du sommet de sa haute colline, l'historique forteresse représente la mémoire d'Halifax en son impressionnante structure fortifiée, construite par souci de protéger la ville des envahisseurs.

Voir du pays à Peggy's Cove

À quelque quarante kilomètres d'Halifax se trouve le pittoresque village de pêcheurs de Peggy's Cove. Célèbre pour son phare rouge et blanc, ses rochers de granite et son panorama océanique, Peggy's Cove séduit quiconque y met les pieds. Mais gare aux vagues qui lèchent les rochers. Elles peuvent se révéler particulièrement menaçantes par mauvais temps. 

Non loin de là se trouve le sentier pédestre Polly's Cove qui fera le bonheur des amateurs de randonnée. Bien qu'elle ne fasse que quelques kilomètres de long, la vue qu'elle offre vaut amplement le détour puisqu'elle longe l'océan en majorité.

S'évader à Lunenberg

Site du patrimoine mondial de l’UNESCO, la vieille ville de Lunenberg mérite qu'on s'y attarde. Avec son architecture unique, qualifiée de meilleur exemple restant du style colonial britannique en Amérique du Nord, et ses bâtiments aux façades colorées datant du 18e et 19e siècle, Lunenberg offre un dépaysement en bord de mer.

S'extasier devant la beauté de la piste Cabot

Les 300 kilomètres que compte cette route panoramique ont de quoi éblouir ceux qui la sillonnent. La piste Cabot, nommée ainsi en l'honneur de Jean Cabot, l'explorateur qui a découvert les provinces de l'Atlantique, forme une boucle qui traverse au nord le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, puis longe d'anciennes montagnes dans ses parties ouest et est. Qu'on la parcoure en vélo ou en voiture, ses paysages saisissants et ses imprenables vues sur l'océan offrent un spectacle impressionnant à qui s'y aventure. Ce n'est pas pour rien que la revue Travel + Leisure a qualifié le Cap-Breton d'île à voir absolument!

Remonter dans le temps à Louisbourg

Les amateurs d'histoire voudront se rendre à l'Île-du-Cap-Breton pour y visiter l'une de ses principales attractions, la Forteresse de Louisbourg, qui constitue la plus vaste reconstitution historique en Amérique du Nord. Grâce aux animateurs en costumes d'époques qui recréent avec agilité la vie des premiers colons ayant habité la ville au sein de la forteresse, les visiteurs sont transportés en 1745, au moment où la Nouvelle-Écosse se pose comme champ de bataille entre la France et l'Angleterre.

Le saviez-vous?

  • Entre 1928 et 1971, le port d'Halifax et son fameux Quai-21 se présentèrent comme la terre d'accueil de 1,5 million d'immigrants et de militaires canadiens.
  • C'est à Lunenberg que réside le célèbre Bluenose II, le voilier ambassadeur de la Nouvelle-Écosse.

Les coups de cœur

  • Se perdre dans les rues étroites du Vieux Lunenberg.
  • Visiter les vignobles de la vallée des vins.
  • Se laisser bercer par la musique celtique lors du Celtic Colours International Festival.
  • Observer les oiseaux et les baleines depuis de l’Île Brier.
  • Poser sa serviette et relaxer sur l'une des cent vingt-cinq plages que compte la province.

À savoir avant de partir

La meilleure période : Grâce à son climat tempéré, la Nouvelle-Écosse peut être visitée à longueur d'année. Toutefois, les observateurs de baleines voudront s'y rendre à l'été ou au début de l'automne.

Quelques précautions : Si vous faites le voyage en avion, prévoyez la location d'une voiture pour faciliter vos déplacements d'un endroit à l'autre.

N'oubliez pas d'emporter : une veste légère ou un coupe-vent pour les journées plus venteuses et fraîches.