Petit guide pour manger mexicain à Playa del Carmen

Julie Aubé

Playa-del-Carmen-plageFraîchement arrivés à Playa del Carmen (Yucatan, Mexique), vous passez une journée radieuse à profiter de la mer turquoise et des plages dorées. Quand vient l’heure de manger, vous salivez d’avance en pensant à votre premier repas mexicain. 

En parcourant la rue principale de Playa del Carmen (la 5e Avenue, aussi appelée la Quinta), vous passez devant un restaurant italien, un steak house, un autre italien. Entre les boutiques de souvenirs et les vendeurs d’excursions, vous croisez un pub, une pizzeria, un comptoir à sushis, un McDonald et – finalement! - un restaurant mexicain.

Vous prenez place sur la terrasse colorée parmi les touristes (aucun Mexicain en vue à part les serveurs). Pendant votre repas, vous êtes un peu gênés quand des mariachis viennent entonner leur numéro à votre table. En retraversant la Quinta pour retourner à votre hôtel, quand vous croisez une touriste qui s’exclame « So nice they even got a Starbuck! », vous vous dites que demain, après la plage, vous essayerez de trouver un endroit pour manger qui soit plus authentiquement mexicain.

Et vous trouverez! Voici des pistes.

Troquer la Quinta pour la 30e Avenue

Se rendre à la 30e Avenue sonne comme une expédition? Détrompez-vous, c’est loin d’être si aventureux! Les noms des avenues à Playa del Carmen sont des multiples de cinq : il n’y en a donc seulement quatre à traverser (10e, 15e, 20e et 25e) pour atteindre la 30e Avenue. Une dizaine de minutes de marche pour s’ouvrir l’appétit!

Si les restaurants de la Quinta ont une clientèle majoritairement touristique, sur la 30e c’est le contraire. Les tables sont aussi occupées par des Mexicains. Bon signe pour les gourmands en quête d’expériences plus authentiques. Voici quelques adresses :

Loncheria Dona Mary

Coup de cœur pour cette loncheria (cantine) située à l’angle de la 28e rue et de la 30e Avenue, où on prend un repas du soir authentiquement mexicain à la très bonne franquette. Une fois installé à l’une des tables de patio rouge, on nous apporte un menu qui tient sur une page. On commande un caldo (soupe), un bouillon de poulet maison garni de poulet effiloché, en prenant soin de choisir la version « especiale », servie avec un plateau de garnitures (coriandre, oignons, piment et tortillas frits). On goûte aussi aux tamales maison (pâte de maïs au poulet enveloppée dans une feuille de bananier) et aux empanadas chauds et croustillants. Il faut se garder de la place pour les salbutes ou les panuchos. Il s’agit dans les deux cas d’une tortilla de maïs légèrement frite garnie de poulet, d’oignons marinés, d’avocat, parfois d’un morceau de tomate et parfois de fromage. La Salbutes-panuchostortilla des salbutes est nature, tandis que celle des panuchos est farcie de haricots noirs. Tous deux sont typiques du Yucatan.

Antojitos et La Veracruzana

Deux autres cantines de la 30e Avenue (situées l’une en face de l’autre entre la 2e et la 4e rue) permettent de luncher à la très bonne franquette en dégustant de délicieux salbutes et panuchos. Chez Antojitos, on goûte aussi aux empanadas, et si on aime le craquant, aux tostadas (tortillas frites et garnies au goût). L’endroit est populaire pour les tortas (sandwichs mexicains, à déguster sur place ou à emporter).Cuisson-quesadilla-la-veracruzana

En face, à La Veracruzana, il n’y a pas de menu. On vient à votre table (toujours de patio rouge) proposer les options du jour (il est donc pratique de baragouiner l’espagnol). Outre les salbutes et les panuchos, on goûte aux quesadillas, dont les galettes de maïs seront façonnées et cuites devant vous sur une grande plaque chauffante à l’avant de la cantine. Le plat du jour est une option intéressante : généralement une viande avec riz, haricots noirs et tortilla. Un régal assuré pour l’équivalent d’environ quatre dollars!

El Rey del Taco

Comme en témoigne la file d’attente qui se forme dès le début de soirée, ce kiosque de street food offre les meilleurs tacos de Playa del Carmen. Si ça ne vous embête pas de savourer vos tacos assis sur le bord de trottoir du stationnement d’un supermarché à l’angle de la 30e Avenue et de la 14e rue, c’est un incontournable. À environ un dollar le taco, pourquoi passer à côté? Les tacos de arrachera (boeuf grillé) garnis d’oignons sont à se rouler par terre.

Taquerias El Fogon Taqueria-El-Fogon-Playa-del-Carmen

Avec quatre adresses à Playa del Carmen dont deux sur la 30e Avenue (aux angles de la 6e rue et de la 28e rue), El Fogon est un endroit fréquenté autant par les locaux que les visiteurs. Le menu (bilingue) offre plusieurs choix de plats (carnes asadas, burritos, quesadillas, fajitas, tacos, etc.). Les tacos al pastor (porc mariné cuit à la broche, servis avec ananas) sont réputés et délicieux.

Los Aguachiles

Juste derrière la 30e Avenue (angle 25e Avenue et 34e rue), on sort des spécialités carnées pour aller côté mer avec les ceviches, cocteles, tacos de poissons ou de crevettes ainsi que leur spécialité d’aguachiles (fruits de mer marinés à la lime sur un lit de julienne de concombre, avec oignons marinés et oignons frits, dans une sauce très légèrement relevée). Un régal de fraîcheur! Les crevettes panées à la noix de coco sont un autre choix gourmand. (Ils ont une autre adresse à deux pas de la Quinta).

Aguachiles-crevettes

Paleterias

Pour une note sucrée rafraîchissante, restez loin des Haagen Daz et McFlurry de la Quinta et optez pour les paletas (popsicles mexicains). Il y a plusieurs paleterias sur la 30e Avenue, qui offrent aussi des sorbets, smoothies et autres boissons traditionnelles comme les horchatas.

Sur la Quinta ou tout près

Bien qu’on s’y sente un peu en « zone internationale », il y a quand même de bons plans pour manger mexicain sur la Quinta, ou tout près. Outre la succursale de Los Aguachiles (près de l’angle Quinta et Constituyentes), voici quelques autres pistes : 

Ce restaurant de cuisine maya est un des rares endroits sur la Quinta où l’on peut goûter aux salbutes et aux panuchos (au triple du prix par rapport à la 30e Avenue toutefois). On peut aussi goûter poisson tikinxic (mariné à l’axiote) et au papadzul, une autre spécialité régionale plus rare à trouver faite d'une tortilla farcie d’œufs durs et garnie d’une sauce aux graines de citrouille. (Sur la Quinta, angle 22e rue).

Ce restaurant au décor qui nous fait sentir en pleine jungle est populaire entre autres à l’heure du brunch. On y commande des jus frais (dont le traditionnel jus vert de chaya) et des chilaquiles à son goût. (Près de la Quinta, sur la 38e rue).

Ce restaurant qui porte le nom de l’épice typiquement yucatèque propose une savoureuse cuisine mexicaine, parfois revisitée, dans un décor charmant. (Près de la Quinta, sur la 34e rue).

Du matin au soir, on peut y boire un café (provenant du Mexique) ou un chocolat chaud traditionnel (cannelle et vanille mexicaine) ou maya (très concentré, sucré au miel et parfumé d’une touche de piment). On peut aussi acheter du chocolat mexicain… un souvenir gourmand idéal à rapporter! (3 succursales sur la Quinta)

Ah-cacao-chocolat-chocolat-chaud