6 raisons de tomber en amour avec Haïti

Romrodphoto / Shutterstock

On se rend en Haïti en ayant une vague idée qu'on en reviendra «transformé», mais sans plus. C'est lorsqu'on reprend l'avion du retour, la tête pleine d'images et de sourires, que l'on comprend l'ampleur de la transformation. Oh, on est encore soi et on ne pourra jamais prétendre avoir changé du tout au tout au terme d'un seul voyage, mais on revient à la maison en portant une version modifiée de soi-même.

Privilégié, on a vécu Haïti de l'intérieur, enfin pu mettre des images sur ce pays maintes fois décrit dans les journaux. Et parce qu'on a posé le regard sur une partie de ce peuple aussi souriant que résilient, on peut s'asseoir et rédiger une liste de 6 (des dizaines de) raisons de tomber en amour avec ce beau pays.

La chaleur des gens

C'est cliché, mais c'est pourtant si vrai: ce sont les rencontres, en voyage, qui comptent le plus. Et Haïti fait certainement partie de ces destinations coup de coeur pour la simple richesse des rencontres qu'on parvient à y faire.

Sarah-Émilie Nault

L'ancienne enseignante en moi a été touchée par ces enfants haïtiens qui, avec calme, curiosité, respect et douceur, sont venus vers nous, attirés comme des aimants par les visiteurs étrangers.

Sarah-Émilie Nault

En Haïti comme nulle part ailleurs, des groupes d'adolescents m'ont abordé gentiment pour le simple plaisir de discuter et d'être pris en photos, comme on le fait entre vieux amis.

Sarah-Émilie Nault

La folie des marchés

Il faut absolument vivre la frénésie des marchés haïtiens nous plongeant dans un univers aussi exubérant que coloré. C'est là la meilleure façon de prendre le pouls d'une ville, d'un village et d'Haïti: laisser de côté tout ce qu'on pense connaître et plonger tête première dans ces moments célébrant haut et fort un quotidien à mille lieues du nôtre.

Sarah-Émilie Nault

Une expérience tout en couleurs, en odeurs et en découvertes gastronomiques où le visiteur n'a d'autre choix que de se laisser emporter dans un tourbillon de moments singuliers. Et où l'expérience est tout sauf banale.


Haïti chérie en 10 arrêts


Les croyances et les traditions

Haïti fascine aussi par les croyances et les traditions formant le quotidien de ses habitants. Pour le visiteur curieux doté d'un esprit un tant soit peu ouvert, ce pays dont plusieurs habitants respectent et célèbrent les traditions vaudous se fait captivant.

En Haïti, j'ai marché dans une forêt qu'on m'a décrite comme magique et j'ai rencontré les habitants d'un village se baignant dans un bain sacré, avant d'être invitée à pénétrer dans la salle d'interprétation des esprits d'un feu grand prêtre vaudou...

Les splendeurs bleutées de la Côte des Arcadins

À moins d'une heure de route de Port-au-Prince, la splendide Côte des Arcandins s'applique à composer des moments parfaits au coeur d'un petit paradis haïtien.

Sarah-Émilie Nault

Soleil, plage, eau turquoise, balade en bateau, découverte de petites îles, délices locaux et moments de calme absolu composent les journées parfaites qu'on y passe les deux pieds dans les eaux cristallines de la mer des Caraïbes.

La beauté à travers la pauvreté

Pays pauvre, mais infiniment riche, Haïti propose aux voyageurs un périple fort en rencontres et en émotions. Lorsque je repense à cette suite de moments haïtiens, outre les sourires des habitants, c'est la splendeur des paysages qui me revient.

Sarah-Émilie Nault

Le point de vue parfait sur Port-au-Prince depuis l'Observatoire avant que s'installent la brume et les nuages. L'arc en ciel de couleurs égayant, tant bien que mal, les bidonvilles de Jalousie. Les paysages aux allures de cartes postales de la Côte des Arcadins. Les couleurs des petits kiosques de banque et des marchés. L'infini verdoyant des champs de café, de cacao, de mangues et de coton...

L'histoire derrière chaque lieu

Découvrir Haïti, c'est aussi être appelé à réfléchir plus longuement sur les événements ayant forgé le caractère du pays.

Sarah-Émilie Nault

C'est se faire raconter l'histoire derrière le marché au fer - devenu l'emblème de la ville de Port-au-Prince - érigé en 1889. C'est prendre un moment pour s'imaginer ce qu'était la vie (et la ville) avant le tremblement de terre de janvier 2010.

Sarah-Émilie Nault

C'est se recueillir devant la statue du Nègre marron représentant l'esclave libre aux côtés de la flamme éternelle. C'est être ému en enjambant les ruines du centre-ville, être conscient de sa chance alors qu'on retourne dormir dans la chambre de son bel hôtel de Pétionville. Et être subjugué par l'histoire du pays au musée du Panthéon national haïtien et de l'esclavage au musée de la canne à sucre.

Air Transat propose des vols vers Port-au-Prince au départ de Montréal.