5 (bonnes!) raisons de visiter l'Islande en hiver

Wandering Lovers

L’Islande est une destination de plus en plus populaire, surtout depuis que la compagnie aérienne WOW offre des vols directs de Montréal à Keflavik pour moins de $500 le billet. Nous entendons beaucoup parler des merveilles estivales de ce mystérieux pays, mais voici pourquoi vous devriez y aller en hiver.

1. Moins de touristes

L’Islande reçoit un grand nombre de touristes, et il augmente chaque année. Tellement, que le pays songe à limiter le nombre de touristes, ou alors, à imposer une taxe.

D'après le Icelandic Tourist Board, le nombre de touristes internationaux est passé d’environ 500 000 en 2010 à plus d’un million en 2015. Mais seulement 30% sont venus visiter le pays l’hiver.

Donc vous serez moins dérangés partout où vous irez, y compris dans le magnifique Blue Lagoon.

Et si vous passez du temps hors des terrains battus, vous aurez la chance d’admirer des endroits comme celui-ci en étant complètement seuls.

Le glacier Svínafellsjökull au sud-est du pays.

Wandering Lovers. Le glacier Svínafellsjökull au sud-est du pays.

2. C’est moins cher

Quand on ne voyage pas durant la haute saison, on peut profiter de prix moins élevés sur les grosses dépenses : les vols, l'hébergement, et la location de voitures sont tous moins chers l’hiver.

Par exemple: la fourgonnette tout équipée que nous avons louée chez Go Iceland coûte environ 1000$ par semaine au mois de décembre et environ 1500$ par semaine au mois de juillet.

Notre maison pour la semaine. Merci Go Iceland!

Wandering Lovers. Notre maison pour la semaine. Merci Go Iceland!

3. C’est moins froid que vous le pensez

Vous devez vous dire : «mais il doit faire froid!»

En fait, le climat hivernal d’Islande est beaucoup plus doux que celui du Québec. Généralement, le mois de janvier est le plus froid avec une température moyenne de 2 degrés Celsius le jour à Reykjavik, et -3 degrés Celsius le soir. On est loin de nos -30 degrés!

Mais, été comme hiver, le climat islandais est imprévisible. En une semaine, nous avons eu de la pluie froide et du soleil tous les jours. Avec de bons vêtements imperméables et des coupe-vents, on s’en sort bien.

Il y a aussi plusieurs bains chauds, naturels et communautaires, pour se réchauffer. Certains sont bien connus comme le Blue Lagoon.


Le Blue Lagoon, l’une des 25 merveilles du monde, au sud-ouest de l'île, est à environ 20 minutes de l'aéroport Keflavik.

Mais d’autres sont complètement isolés, comme ce petit bain chaud que nous avons trouvé sur la route, guidés par les résidents du coin, dans l’ouest de l'île.

4. Les aurores boréales

L’hiver en Islande, il y a seulement 4 heures de lumière par jour. Qui dit noirceur dit plus de chance de voir les fameuses aurores boréales. Nous avons été très chanceux et les avons vues dès notre premier soir. Un spectacle complètement incroyable.

L’Islande est un endroit idéal pour voir cette magie de mère nature, car il est facile de quitter la ville et sa pollution lumineuse. Même à Reykjavik, des visites guidées sont disponibles entre septembre et avril pour les chasser.

Si vous louez une fourgonnette incluant un lit comme nous, vous pourrez dormir dans des endroits déserts chaque soir pour maximiser vos chances de les voir.

Il vous faut cependant un ciel clair et sans lune. Des sites web, comme celui-ci, vous aideront à les trouver. C’est grâce à ce dernier que nous avons pu en voir.

Wandering Lovers. Kirkjufellsfoss dans l’ouest de l’île : il faut préciser que l'oeil ne voit pas le vert aussi bien qu’une bonne caméra photo.

5. Le filtre de la neige

Je suis 100% certaine que, peu importe le temps de l'année, vous allez voir des choses incroyables en Islande : des glaciers, des volcans, des plages de sable noir, des geysers, des sources d’eau chaude… La liste de merveilles est longue dans le pays du feu et de la glace.

Mais comme chez nous, la neige transforme le paysage et lui donne une autre dimension. Par exemple, voyez ici le contraste de la neige blanche sur la roche volcanique noire et l’eau glaciale turquoise.

Les chutes Hraunfossar et Barnafoss dans l’ouest de l’île.

Wandering Lovers. Les chutes Hraunfossar et Barnafoss dans l’ouest de l’île.

Comme dans le sud du Québec, le mois de décembre n’est pas toujours synonyme de neige. Nous avons vu beaucoup de vert le long de la côte, et de la neige en roulant vers le centre.

L’hiver, l’intérieur de l’île n’est pas accessible aux véhicules en raison des conditions météorologiques. Mais sachez que le même problème se produit parfois l’été. Cette partie de l'île n’est pas habitée.


L’Islande: 10 coins de paradis à découvrir


En bref, il ne faut surtout pas avoir peur de l’Islande l’hiver. Si vous restez sur les routes principales et que vous êtes habitués de conduire l’hiver au Québec vous n’aurez pas de problème.

Si vous n’êtes pas du type aventurier et n’aimez pas conduire, il est possible de rester confortablement à l’hôtel à Reykjavik, et de partir en excursions guidées, qui encore là, sont beaucoup moins achalandées durant la saison hivernale.

Découvrez nos conseils pour un voyage réussi en Islande.