Traverser le Lac-Saint-Jean à vélo !

Tout est une question de point de vue et de perspective. Pour certains, traverser un lac gelé en plein hiver à vélo est quelque chose qui peut s’apparenter à un cauchemar, du moins à un exercice très désagréable. Pour d’autres au contraire, c’est un moment de pur bonheur, un exercice sportif des plus stimulants. 

Le 28 février, ce sont donc des dizaines de passionnés de la seconde catégorie qui vont s’élancer et pédaler à toute allure sur le célèbre Lac-Saint-Jean. 

Carte Saguenay

Il s’agit d’un parcours linéaire de 30 kilomètres. Autant dire que ce n’est pas la distance qui est le moteur de cette épreuve, il s’agit en effet plus d’un trip que d’un défi. Quoique pour certains non sportifs, pédaler pendant 30 km, a fortiori en plein cœur de l’hiver, peut se révéler être une montagne à franchir. Et une montagne sur un lac, ce n’est pas banal ! 

Pour que chacun y aille à son rythme, les organisateurs ont eu la bonne idée de faire trois catégories : « découvreur », « aventurier » et « coureur ». 

Traversée lac Saguenay

La course part de Péribonka. Si vous ne courez pas, ou même si vous le faites et souhaitez rester dans le coin, il y a le Musée Louis-Hémon à visiter. Depuis 1938, il accueille les visiteurs et les fait entrer au pays de Maria Chapdelaine. L’auteur Louis Hémon s’est inspiré du village de Péribonka et de ses habitants pour écrire son célèbre roman. Il est aussi possible de marcher sur les traces de l’auteur en visitant la Maison Samuel-Bédard, où il a séjourné pendant six mois.

La course se terminera de l’autre côté du lac, à Roberval. Après l’effort, le réconfort, pourquoi ne pas faire un tour dans l’écomusée de la boulangerie Perron ? Une bonne façon de se réchauffer en en apprenant plus sur la confection du pain tout en se faisant plaisir aux papilles ! 

Boulangerie Perron

Roberval est considéré comme étant un des meilleurs endroits au Québec pour faire de la nage en eau libre. Mais bon, en cette période de l’année, on hésite franchement à plonger, à moins d’aimer briser la glace avec son nez et nager dans une eau glaciale. Alors en attendant les beaux jours, on roule sur le lac ! Bonne chance à tous les coureurs !