Venise et sa lagune

Considérée comme l’une des plus belles villes au monde, la Cité des Doges doit son atmosphère unique à l’extraordinaire beauté de ses ponts et canaux, de ses palais et monuments historiques, de ses musées et galeries d’art… Forcément, vous irez à Venise, car la sérénissime n’est que charmes et plaisirs sans cesse renouvelés. Un pur enchantement.

Les sites incontournables

Autour de la place Saint-Marc

San Marco est le centre historique de Venise, le théâtre permanent de la vie publique. Vous y visiterez la basilique Saint-Marc, avec ses décorations dorées et ses œuvres d’art, et le campanile pour avoir une vue magnifique sur la ville. Puis, vous découvrirez le palais des Doges, qui était le siège du gouvernement de la République de Venise. Il abrite de nombreuses salles qui exposent des toiles des plus grands artistes, dont celles du Tintoret, du Titien et de Véronèse. Le palais est relié à « la prison des puits » par le pont des Soupirs construit au XVIIe siècle, petit pont de pierre entièrement fermé que les prisonniers traversaient après leur jugement pour gagner leurs geôles. On imagine aisément les soupirs!

Ville, Venise

Le long du Grand Canal

Maintenant, empruntez une gondole ou un vaporetto pour vous rendre au pont du Rialto, le pont principal de la cité. Cette découverte au fil du Grand Canal, l’artère principale de Venise longue de 3,8 km, vous permettra d’admirer des dizaines de palais aux façades colorées, dont certains sont aujourd’hui des musées comme la Ca’ d’Oro (galerie d’art Franchetti), la Ca’ Pesaro (galerie internationale d’Art moderne). Remarquable : la Ca’ Rezzonico qui abrite une très précieuse collection de meubles et de peintures du XVIIIe siècle vénitien, avec des œuvres de Tiepolo et Longhi.

Splendeur des églises de la sérénissime

Les églises de Venise rivalisent de trésors comme peu de villes peuvent s'en targuer. À commencer par San Giorgio Maggiore, chef-d’œuvre de Palladio dont l’intérieur à croix latine et à nef tripartite conserve de splendides œuvres du Tintoret et de Carpaccio. Située en face du palais des Doges, sur une île, elle offre un très beau panorama du haut de son campanile. Ne manquez pas également les visites de l’église des Jésuites de construction baroque de la moitié du XVIIIe siècle, de l’église San Polo d’origine byzantine ou de Santa Maria Formosa qui possède deux façades principales et un campanile baroque et qui présente des peintures de Bellini et de Vivarini.

Cap sur les îles

Faire une croisière vers les îles de la lagune est une expérience totalement dépaysante. Elles sont facilement accessibles depuis Venise en vaporetto. Murano, centre verrier renommé depuis plus de 800 ans, accueille le Musée du verre au palais Giustiani. Vous y découvrirez des forges avec ses souffleurs de verre et vous pourrez bien évidemment y acheter quelques souvenirs originaux. À Murano, l’église Santa Maria e San Donato mérite encore la visite.

Burano, village pittoresque de pêcheurs et de dentellières a, d’après Jean Cocteau, « les couleurs d'un printemps fou ». Elle offre au regard toutes les couleurs de ses maisons. Magnifique! Ici, séduits par une atmosphère presque hors du temps, vous aurez tout le loisir d’apprécier la fresque La Crucifixion de Tiepolo qui orne les murs de l’église San Martino, de visiter l’École de la dentelle et le Musée de la dentelle logés dans le palais del Podestà ou de découvrir le marché aux poissons.

Enfin, à Torcello, île étonnante et mystérieuse, la cathédrale Santa Maria Assunta fondée en 639 arbore un superbe pavement en mosaïques. Là, le Musée de l’Estuaire et le campanile complètent l’excursion.

Le saviez-vous?

Musique maestro!

Deux grands compositeurs sont nés à Venise : Albinoni (1671-1751), dont l’œuvre la plus connue est l’Adagio et Vivaldi (1678-1741), qui peut s’enorgueillir d’avoir créé les célèbres Quatre Saisons.

Vous avez dit Ghetto?

Le Ghetto est un quartier de Venise où l’on trouvait jadis une fonderie (le mot « ghetto » signifiait fonderie en vénitien avant d’être utilisé pour désigner les autres quartiers juifs d’Europe). On y fait d’intéressantes découvertes avec les synagogues Scuola Spagnola et Scuola Levantina ainsi que le musée d’Art hébraïque.

Les coups de cœur

  • La galerie de l’Académie pour sa prestigieuse collection de peintures vénitiennes avec, entre autres, des œuvres de Bellini, Carpaccio, Tintoret, Tiepolo et Véronèse.
  • Le Palazzo Grassi, désormais transformé en musée d’art moderne et contemporain par le milliardaire français François Pinault.
  • Le quartier de Castello, avec l’Arsenale, ancien chantier de construction navale de Venise fondé en 1104.
  • Le carnaval, savant mélange de transgression, d’art, d’histoire et de culture.
  • La gastronomie, avec les produits de la mer, le fameux foie à la vénitienne ou le carpaccio accompagné de parmesan.

À savoir avant de partir

La meilleure période : le printemps et l’automne sont très agréables.

Quelques précautions : il est préférable de réserver les billets pour les musées et les jardins.

N’oubliez pas d’emporter : un chapeau de soleil pour patienter à l’ombre avant d’entrer dans la basilique.

Bum intéractif