Skier au pays de la JAPOW!

Mont Yotei au Japon prêt à accueillir les skieurs

Caroline Tétreault

Lorsqu’on pense au Japon, ce n’est pas le ski qui vient d’abord en tête, mais pourtant, le Japon est un véritable paradis pour les skieurs! Les chutes de neige y sont abondantes et la qualité de la neige compte parmi les meilleures du monde.

Pourquoi aller skier au Japon?

Vous vous demandez sûrement pourquoi aller aussi loin quand on peut trouver de la neige aussi belle plus près de chez nous? Les statistiques annuelles de neige en font une destination où on est presque assuré de skier dans la poudreuse: la région reçoit plus de 15 mètres par saison. On parle souvent de la japow, un terme qui est dérivé de Japan et powder. Cet enneigement exceptionnel est dû à la proximité de la Sibérie, et d'un phénomène météo qui donne de la nouvelle neige presque quotidiennement. C’est sans doute l’une des raisons qui fait que le Japon a accueilli à 2 reprises les Jeux Olympiques d'hiver, à Sapporo en 1972 et à Nagano en 1998.

Mont Yotei à Niseko au Japon

Crédit photo: Caroline Tétreault

Et le Japon offre un dépaysement total! N’est-ce pas merveilleux de skier dans la poudreuse, puis de se régaler d’une excellente soupe ramen au lunch, en admirant (par beau temps) le Mont Yōtei, un volcan qui rappelle beaucoup le Mont Fuji, la mer du Japon et même l’océan Pacifique. Et le comble du bonheur: se détendre ensuite dans un onsen, le bain thermal japonais. Et croyez-moi, vous en aurez besoin après toute la poudreuse que vous aurez dévalée!

Skieuse qui profite des pistes au japon

Crédit photo: Caroline Tétreault

Skier au Japon est une expérience hors du commun dont vous vous souviendrez toute votre vie! Mais est-ce fait pour tous les skieurs? Oui et non. Pour profiter pleinement du ski au Japon, il faut non seulement être un bon skieur de pistes, il faut surtout être un bon skieur dans les boisés, sur les pentes non damées, dans la poudreuse et toutes autres pentes non conventionnelles.


Choix de l'éditeur


La région de Niseko située sur l’île d’Hokkaido est reconnue comme étant l’une des 10 meilleures stations de ski au monde. Niseko United est une montagne composée de 4 versants différents, qui sont associés et reliés entre eux par le sommet des pistes.

Jean-Luc Brassard skie à Niseko au Japon

Crédit photo: Jean-Luc Brassard

Les 4 versants sont Annupuri, Niseko Village, Grand Hirafu, et Hanazono. Vous n’y trouverez pas des sommets aussi hauts que les montagnes rocheuses, mais ses 1,308 mètres vous offriront un terrain très varié et une neige toujours abondante.

Skier à Niseko au Japon

Crédit photo: Caroline Tétreault

C’est le village d’Hirafu qui vous offrira la plus grande panoplie d’hébergements et le plus grand choix de restaurants, autant typiques, qu’occidentaux.

Rusutsu japon

Crédit photo: Caroline Tétreault

Toujours dans la région de Niseko. Le centre de ski Rusutsu est sans contredit le paradis des sous-bois. Station moins achalandée que Niseko United, elle se déploie sur 3 versants, dont un qui offre principalement des pistes pour débutants. Avec les innombrables sous-bois que l’on retrouve dans les 2 autres versants, il est possible de skier dans la poudreuse toute la journée.

Rusutsu japon

Crédit photo: Caroline Tétreault

On trouvera aussi dans les Alpes japonaise, située sur Honshū, l’île principale du Japon, une belle variété de centres de ski. Les montagnes sont plus impressionnantes avec leur 3000 mètres d’altitude, mais souvent seuls les 1000 mètres du bas sont skiables, car les 2000 mètres du haut sont trop venteux et la neige n’y tient pas.

Le saviez-vous?

  • C’est sa proximité avec la Sibérie qui fait en sorte que le Japon a autant de neige.
  • Vous ne verrez pratiquement jamais de japonais descendre dans la poudreuse, ils préfèrent les pistes damées pour conserver leur belle allure.
  • Il existe plus de 600 stations de ski au Japon. Une grande majorité des centres de ski du Japon ne propose souvent qu’un seul télésiège ou s’adresse aux amateurs de ski de randonnée (peau de phoque).

Les coups de coeur

  • Les moments de détente dans les onsen, ces bains chauds provenant de sources volcaniques. À noter que la nudité est de rigueur.
  • Les macaques japonais qui se prélassent dans les onsen, dans le parc de Jigokudani (seulement en hiver).
    Des macaques japonais prennent le bain

    Crédit photo: Caroline Tétreault

  • Les toilettes japonaises… On ne peut que vouloir rapporter avec nous l’une de ces fameuses toilettes avec lunette chauffante et qui joue même de la musique.

À savoir avant de partir

  • La meilleure période : de décembre à mars.
  • La température : il fait en moyenne -10°C (moyenne entre la base et le sommet de la montagne), mais il peut aussi faire -25°C avec le facteur vent.
  • Quelques précautions : les remontées sont fréquemment fermées dû au vent, au brouillard ou au blizzard. Il est possible que vous ne voyiez pas du tout le soleil du séjour.
  • Étiquette : soyez prêt à vous déchausser. Il se peut qu'on vous demande de retirer vos souliers à l'entrée des restaurants japonais traditionnels.
  • N’oubliez pas d’emporter : vos courroies de ski (powder straps) pour la poudreuse et des vêtements chauds.