Une maison de retraite pour paresseux

    Dans l'actualité, il y a parfois des nouvelles plus insolites que les autres. En voici une pour le moins originale puisqu'il s'agit d'une maison de retraite... pour paresseux! Attention, quand on dit maison de retraite pour paresseux, on ne parle pas de seniors qui ne feraient rien du tout de leurs journées et seraient des «ceintures noires du farniente», mais d'animaux paresseux, vous savez ces mammifères d'Amérique tropicale qui vivent dans les arbres et passent leur temps à dormir accrochés à une branche. 

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par @follyfarmwales le

    Et bien sachez qu'il existe au Pays de Galles, à Folly Farm, une maison de retraite dans un zoo qui accueille ces animaux à la figure si sympathique. Il y a actuellement deux retraités paresseux qui y sont résidents: Tuppee, qui a 24 ans et la charmante Lightcap, qui en a 34.

    Cette maison de retraite spéciale a été ouverte dans un effort de conservation. Les paresseux les plus âgés ont en effet plus de difficultés à se reproduire. Quand ils sont dans la nature, les paresseux ont une espérance de vie d’environ 20 ans, mais s'ils sont en captivité, ils peuvent atteindre 50 ans, d'où le terme de «retraite» employé ici.

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par @follyfarmwales le

     

    Tim Morphew, le conservateur du zoo connait bien ses pensionnaires et leur caractère «Comme beaucoup d’hommes plus âgés, Tuppee peut être un peu grincheux et même se comporter mal à certains moments, mais il a vraiment un grand tendre», explique-t-il. Quant à la vieille dame paresseux, il dit «Lightcap est le cinquième plus vieux paresseux femelle de tous les zoos européens. Elle a une âme très douce, mais elle sait exactement ce qu’elle veut!».

    Selon les responsables de l'établissement, la vieillesse chez les paresseux est assez semblable à celle des humains. Les muscles sont endoloris, les articulations craquent et peuvent faire mal. «Pour les vieux paresseux, nous faisons bouillir des légumes racines pour les rendre plus tendres et plus faciles à manger et, s’ils présentent des signes de vieillesse, nous intégrons des suppléments comme de l’huile de foie de morue à leur alimentation», continue Tim.

    Pour ceux qui sont curieux et qui auraient la chance de passer par Tenby, la ville où l'on trouve la maison de retraite pour paresseux, à l'Ouest du Pays de Galle, sachez qu'elle est ouverte au public depuis novembre 2018. Des fenêtres vitrées permettent aux visiteurs de voir les paresseux sans les déranger. Les visites se font pendant les heures d’ouverture de Folly Farm.

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Une publication partagée par @follyfarmwales le

    Bon, si jamais vous allez les voir, gardez bien en tête que ce sont d'une part des paresseux, et d'autres part les plus vieux spécimens de cette espèce. N'attendez donc pas d'eux des mouvements spectaculaires ni des cabrioles façon cascadeur dans les arbres. Pour ça, allez plutôt voir du côté des ouistitis...

    Source : Lonely Planet.


    Vous aimerez aussi:

    10 sites incroyables pour observer la vie sauvage Flamingo Beach: une journée à la plage entouré de flamants roses Un café à chats pas comme les autres au Japon