Pourquoi les voyages forment-ils la jeunesse ?

    « Les voyages forment la jeunesse ». Il est bien difficile de ne pas être d’accord avec ce célèbre proverbe quand on pense à toutes les vertus et tous les bénéfices de voyager quand on est au début de sa vie!

    Savoir se séparer

    Beaucoup d’adolescents et adulescents, vivent chez leurs parents et n’ont jamais vraiment quitté le « nid familial ». Faire un premier voyage représente alors une séparation qui est pour certains une véritable épreuve. Partir en voyage, quitter le cocon et constater que tout se passe bien est une séparation très saine quand on est jeune.

    Vivre des expériences uniques

    Voyager est une expérience en soi, mais on peut aussi en profiter pour vivre plein d’expériences uniques. Sauter en parachute, faire de la spéléologie, du rafting, visiter un monument millénaire, cuisiner avec les locaux… 

    Devenir autonome

    Partir en voyage, c’est avoir à gérer ses déplacements (ne pas rater le train ou l’avion), ses repas (contrôler son budget), son hébergement, c’est être responsable de ses affaires (ne pas perdre son passeport), c’est tout simplement, devenir autonome.

    Rencontrer les autres

    À part si on fait un voyage type pèlerinage, chemin de Compostelle pendant lequel on va être en mode « introspection », on devrait rencontrer beaucoup de monde pendant le voyage. Pour certains jeunes qui voient finalement dans leur vie de tous les jours, toujours les mêmes personnes, le voyage est une façon de rentrer en interaction avec les autres, d’aller à leur rencontre, ce qui est une démarche très enrichissante.

    L’ouverture à la différence

     

    Une publication partagée par Altern’India (@alternindia) le

    Et quand on va à la rencontre des autres, on va aussi à la rencontre de leurs différences. Cette confrontation est très saine, elle ouvre l’esprit, elle enrichit. Partir en Afrique, en Asie ou dans un village de montagne d’Amérique du Sud, ce sont autant de façons de découvrir toutes les différences culturelles, de modes de vie qui font la richesse de l’humanité.

    L’apprentissage des langues

    Voyager, c’est souvent choisir de passer du temps dans un pays dont on ne parle pas forcément la langue. Rien de mieux pour, encore une fois, faire face à la différence. On peut essayer d’apprendre quelques expressions de base, ou bien carrément d’apprendre la langue. Apprendre une langue étrangère, c’est avoir une réflexion sur la sienne, un exercice des plus salutaires.

    Comparer pour apprécier

    Quand on voyage, on ne peut pas faire autrement que de voir les différences avec ce qu’on connaît chez soi. On compare souvent instinctivement. Être confronté à la misère d’un pays, à la rigueur d’un pays autoritaire, c’est aussi relativiser ce qu’on pensait être de gros problèmes dans le sien.

    Manger différemment

     

    Une publication partagée par ivän (@aybaaan17) le

    Voyager dans un pays étranger, c’est découvrir la gastronomie locale. Rien de mieux pour s’ouvrir l’esprit, pour tester un tas de choses, pour donner à son palais telle épice inconnue, tel plat si original... La bouche aussi peut se former !

    Le plaisir du voyage

    Il est en dernier, mais c’est au fond le plus important. Voyager quand on est jeune, c’est avant tout le plaisir. Qu’on le fasse en solo ou avec des amis, cette notion ne doit jamais être sous-estimée. Quand on voyage jeune, on a tendance ensuite à devenir un voyageur pour la vie !

    Et si vous voulez tenter des vacances en solo, voici 6 raisons de voyager seul au moins une fois dans sa vie.