Comprendre les conseils aux voyageurs du gouvernement

    Aucun voyageur ne devrait prendre les questions de sécurité à la légère. Sans tomber dans une paranoïa de tous les instants, il est en effet important de se renseigner sur le pays que l'on a choisi de visiter, d'autant plus si on le fait par soi-même et non dans le cadre d'un voyage organisé par exemple.

    Il y a plusieurs façons de s'informer sur une destination, la plus officielle étant de consulter les Conseils aux voyageurs et avertissements fournis par le gouvernement canadien.

    Qu'est-ce que c'est?

    Les Conseils aux voyageurs et avertissements sont là en tant que source d’information officielle du gouvernement et ont pour but de renseigner les voyageurs pour les aider à prendre des décisions éclairées et à voyager en toute sécurité à l’étranger en fonction du pays choisi.

    Quand consulter la page?

    Le gouvernement conseille de consulter cette page à deux moments distincts : au moment de planifier votre voyage, mais aussi juste avant de partir. Ce conseil se comprend car il y a des pays qui sont instables socialement et/ou politiquement, ce qui peut se traduire par un changement très rapide du niveau de danger à destination.

    Comment ça marche?

    Une fois sur la page, il est possible d'avoir accès à de nombreuses informations très utiles pour la préparation de votre voyage :

    • les conditions de sécurité locales et les endroits à éviter;
    • les exigences d’entrée et de sortie (passeports, visas);
    • les lois et les coutumes locales;
    • tout danger possible pour la santé et toute restriction liée à l’état de santé;
    • les risques naturels et le climat; les endroits où les voyageurs peuvent trouver de l’aide à l’étranger.

    Un système d'onglet très intuitif permet de naviguer sur la page de chaque destination.

    Le principe de précaution

    Quand on regarde les différents avertissements, on peut parfois avoir peur et se dire que la situation dans le pays est désastreuse. Il ne faut évidemment pas prendre les avertissements à la légère, mais il faut cependant les relativiser. En effet, ils concernent parfois une zone bien précise du pays, une ville ou une région spécifique, et non pas l'ensemble du territoire. Mais le gouvernement se doit d'informer, en respectant le "principe de précaution". C'est ensuite au voyageur de prendre sa décision en connaissance de cause.

    Les différents types d'avertissements

    On distingue plusieurs types d'avertissements sur le site. En voici quelques exemples :

    • Faire preuve d’une grande prudence (avec avertissements régionaux).
    • Éviter tout voyage non-essentiel (avec avertissements régionaux) Éviter tout voyage. 
    • Prendre des mesures de sécurité normales.

    Là encore, on comprend qu'il est nécessaire d'aller plus loin et de se renseigner soi-même de façon plus précise sur la région du pays concernée.

    Mise à jour des informations

    Selon la page des Conseils aux voyageurs et avertissements, les informations sont mises à jour « lorsque les conditions de sécurité d’un pays ou d’une région changent et de façon périodique ». On vous conseille une fois que vous vous êtes informés sur cette page de continuer vos recherches en allant par exemple sur les sites d'actualités pour voir s'il n'y a pas eu dans les jours précédent un changement majeur au pays (putsch, famine, épidémie, tremblement de terre, ouragan, etc.).

    Annuler son voyage

    Il peut arriver qu'une situation qui se détériore dans le pays qu'on doit visiter nous conduise à vouloir ou devoir annuler le voyage en question. Selon le gouvernement « La décision de voyager revient à chaque voyageur. Nous vous recommandons fortement de suivre les conseils officiels du gouvernement du Canada afin d’assurer votre sécurité personnelle. Il incombe à chaque voyageur de déterminer ce qui constitue un voyage non essentiel, tout dépendant des besoins familiaux ou professionnels, des connaissances du pays ou de la région, ainsi que d’autres facteurs ».

    Il est clair que chaque cas sera différent quant aux modalités et aux options d'annulation. Celle-ci peut entraîner des frais. Il faut donc se renseigner auprès de notre agent de voyage, de notre compagnie aérienne, l'organisateur du voyage en ce qui concerne l'annulation et le remboursement potentiel auquel on peut prétendre. « Les compagnies d’assurance voyage prennent habituellement en considération les avertissements du gouvernement du Canada lorsqu’elles définissent leur politique de remboursement, mais aucune obligation légale ou contractuelle ne les oblige à le faire », précise le gouvernement sur le sujet. Nous ne pouvons que vous encourager considérer l'option d'une assurance voyage.

    En conclusion, on peut dire qu'il faut adopter une attitude « intelligente » vis-à-vis de ces avertissements. Il faut en effet bien évidemment en tenir compte, s'informer sur notre destination, sa situation, ses dangers et ses risques. Mais il ne faudrait pas non plus tomber dans une peur excessive à la lecture des dangers « potentiels » qui pourraient se présenter. À vous donc de faire vos recherches complémentaires et idéalement de demander autour de vous, à vos proches qui ont visité la destination en question de vous en dire plus. Comment s'est passé leur voyage? Ont-ils eu des problèmes? Un sentiment d'insécurité? En bout de ligne, c'est vous qui prendrez la décision de partir ou non. Bonne préparation de voyage!


    Vous aimerez aussi:

    5 arnaques populaires dans le Sud     Voyage dans le Sud : quoi savoir
     
    Les meilleures périodes pour voyager dans le Sud
    Plage avec palmiers dans le Sud à Cuba

     

    David Nathan
    par David Nathan