Camping pas cher : 9 conseils pour camper à petit prix

    Le camping est de loin l’hébergement de choix pour passer des vacances à moindre coût.

    Ces quelques astuces pourraient vous faire économiser beaucoup cet été.

    1. Camper en basse saison

    Il s’agit probablement de l’astuce la plus évidente, mais on a tendance à l’oublier. Le prix des emplacements de certains campings, proches de la mer ou des grandes villes, peut doubler d’un jour à l’autre dès qu'on tombe dans la haute saison, soit de la Saint-Jean jusqu'à la fête du Travail, le plus souvent.

    Privilégiez donc le début et la fin de la saison estivale (juin et septembre), qui réservent de surcroît de superbes fins de semaine chaudes et ensoleillées.

    2. Rabais pour les membres

    Camping Québec, l’association des terrains de camping du Québec, propose des offres spéciales chez la grande majorité de ses membres. On peut ainsi bénéficier de 2 nuitées pour 50$, d’un rabais basse saison ou encore de chèques-cadeaux.

    Les campeurs (tentes et véhicules récréatifs) qui adhèrent à la Fédération québécoise de camping-caravaning bénéficient également de services et de rabais intéressants allant jusqu'à 10% sur les emplacements de camping du Québec et dans certains terrains aux États-Unis. Renseignez-vous!

    3. Camping collaboratif

    Camper dans le jardin de quelqu’un, c’est la nouvelle tendance pour économiser tout en favorisant les rencontres. Aux États-Unis, en France, mais également un peu partout en Europe, en Asie et en Océanie, il existe mille et un endroits dans le monde où planter sa tente chez l’habitant.

    Celui-ci vous demandera une indemnisation de quelques dollars en échange d’un carré d’herbe sur son terrain et parfois, d’une douche et d’espace dans son réfrigérateur. À quand la même chose au Canada?

    4. Réservez tôt

    Six, voire huit mois à l’avance, c’est la période d’ouverture des réservations pour les emplacements de camping et les tentes de prêt-à-camper des parcs de la Sépaq, par exemple.

    Réservez tôt pour obtenir les meilleurs sites dans les plus belles destinations, une astuce pertinente pour les campeurs qui connaissent tôt leurs dates de vacances.

    C’est particulièrement le cas de ceux qui comptent camper lors des vacances de la construction et des fins de semaine prolongées, comme la Saint-Jean et la fête du Travail.

     

    La Semaine québécoise du camping vous présente sa toute première édition qui prendra son envol le 23 mai prochain! @campingquebec #FQCC #CampingMaVie

    Une photo publiée par Semaine québécoise du camping (@semainequebecoiseducamping) le

    5. Camper sans services

    Comptez 10$ à 15$ de différence entre un emplacement avec et sans services. Par services, on entend l’eau, l’électricité et parfois le déversement d’eaux usées.

    Il s’agit de petits luxes presque toujours inutiles lorsqu'on campe en tente et d’un confort dont on peut se passer si on veut économiser en véhicule récréatif.

    Pour aller encore plus loin, les campeurs peuvent également privilégier les campings rustiques, c’est-à-dire sans bloc sanitaire (douches), que l’on trouve souvent dans les parcs régionaux et nationaux un peu partout en Amérique du Nord.

    6. Prêt-à-camper

    La tente Huttopia pour camper en famille.

    Sépaq

    C’est vrai, s’équiper pour partir en camping peut vite coûter cher. Surtout si on est une famille avec enfants et qu’il faut se doter du matériel de cuisine en plus.

    C’est justement pour faciliter les vacances qu’est né le concept prêt-à-camper, qu'on retrouve désormais un peu partout au Québec.

    Les hébergements proposés sont dotés de tout le confort nécessaire avec grand lit, espace de cuisine (plaque et réfrigérateur), table, barbecue et chauffage. Vous pourrez les tester dans la plupart des parcs nationaux, certains parcs régionaux ainsi que dans le village Huttopia de Sutton, entre autres.

    7. Fuir les foules

    Encore du gros bon sens qui peut nous faire économiser plusieurs dizaines de dollars par nuit : pour avoir « la paix », on plantera sa tente dans un camping situé en forêt plutôt que dans celui qui se trouve en bord de plage. Ou bien dans un camping à la ferme au milieu des champs plutôt que dans celui qui se trouve à deux pas des attraits de la région.

    Outre l’aspect financier, cela permet de s’éloigner des foules de touristes, des stationnements bondés et ainsi trouver la tranquillité tant recherchée.

    8. Emprunt ou location du matériel de camping

    Vous n’avez pas de tente et vous en auriez besoin pour 2 jours seulement? Inutile d’en acheter une : empruntez-la grâce à une plateforme internet de partage.

    Certaines personnes louent leur équipement pour quelques dollars la journée ou la semaine, d’autres le prêtent carrément. Une astuce qui peut permettre d’épargner beaucoup d’argent.

    9. Location de véhicule récréatif

    Envie de faire le tour des provinces maritimes sans dépenser tout votre budget dans les chambres d’hôtel? Vous pourriez louer une « maison roulante » et partir ainsi sur les routes en toute liberté. La location de véhicule récréatif est une bonne idée pour ceux qui souhaitent vivre l’expérience, sans pour autant se lancer dans un achat.

    Prévoyez toutefois un sacré budget essence, tout dépendant du modèle loué et de la distance parcourue. De belles vacances en famille en perspective!

    Frédérique Sauvée

    Cet article est une gracieuseté du Magazine Destination famille.