Tout savoir sur la randonnée à Kaua’i

    J’en parlais dernièrement : la randonnée dans le paradis qu’est Kaua’i est l’une des principales raisons de s’y rendre! Et il y a des randos pour tous les goûts et niveaux de forme physique, incluant pour les enfants.

    Voici tout ce qu’il faut savoir pour bien planifier votre voyage de randonnée à Kaua’i.

    Porter les bonnes chaussures

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Ken (@zakjpnr) on

    Kaua’i est une île humide, avec beaucoup de pluie qui descend des montagnes, ce qui rend la nature très verdoyante. Le mont Waialeale situé au milieu de l’île possède même le titre du deuxième endroit le plus pluvieux sur la planète. Les sentiers de randonnée pédestre sont donc souvent TRÈS boueux.

    Même en saison plus « sèche », nous avons dû passer au travers de nombreuses mares de boue, qui nous montait jusqu’aux mollets! L’idéal est donc d’apporter des chaussures de trail plus vieilles que vous n’avez pas peur de salir.

    Et je dirais même que c’est une excellente idée d’en apporter deux paires, puisque ça prendra probablement plus d’une journée pour les nettoyer et les sécher après chaque rando.

    Marie-Ève Laforte

    Même en les lavant plusieurs fois, elles ne redeviendront pas comme avant (parole d’expérience), puisque la terre est rouge et tache beaucoup. C’est la même chose pour les vêtements d’ailleurs, car la boue a tendance à éclabousser.

    Pour la rando de Secret Falls, c’est une bonne idée de la faire en chaussures d’eau étant donné que le début se fait en kayak de rivière et qu’il faut traverser plusieurs cours d’eau, incluant le bassin des fameuses chutes à la fin. Par contre, c’est un peu plus glissant ainsi, évidemment.

    De grâce, préparez-vous et ne faites pas comme plusieurs personnes qu’on a vues là-bas, qui portaient de beaux Keds blancs neufs ou encore des gougounes! 

    Ce qu’il faut apporter pour une randonnée à Kaua’i

    • 1,5 litres d’eau par personne, pour une bonne demie-journée de rando. Si vous campez, c’est bien sûr autre chose.
    • La température est très agréable et constante presque partout sur l’île, à l’exception de la partie intérieure : Koke’e et Alaka’i, où il faut un peu plus frais. Il ne fait pas froid, mais une petite couche de plus (chandail léger à manches longues) peut être utile.
    • À ne jamais oublier : assez de crème solaire pour plusieurs applications.
    • Contrairement à ce qu’on nous avait dit, le chasse-moustiques n’était pas nécessaire. Et on n’a pas envie d’apporter de l’extra dans notre sac à dos, pas vrai?
    • Une trousse de premiers soins de base : pansements, lingettes désinfectantes, onguent antiseptique, gel désinfectant pour les mains. Il est arrivé des petits incidents/bobos à chaque rando.
    • Quelques collations comme des barres et des noix, et/ou un lunch.
    • La seule menace à Kaua’i est le centipède et ce n’est pas pour faire peur inutilement (on n’en a vu qu’un seul durant 3 semaines), mais on veut éviter le contact à tout prix. Ces bibittes terrifiantes peuvent mesurer jusqu’à 30 cm avec 2.5 cm de diamètre et une carapace! Une morsure de centipède hawaïen ne va pas vous tuer, mais vous enverra probablement à l’hôpital avec des douleurs extrêmes et des gonflements « grotesques » qui peuvent durer plusieurs semaines. C’est donc une bonne idée de transporter un kit d’urgence dans le sac à dos : des antihistaminiques comme du Benadryl, et même un Epipen pour les personnes qui ont des allergies graves. Il faudra probablement quand même aller à l’hôpital, mais ça peut acheter du temps.

    La randonnée du Sleeping Giant

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Nick Verbelchuk (@nickverbelchuk) on

    La montagne Nounou propose une randonnée modéremment exigeante, mais quand même faisable pour tous les membres de la famille (en autant qu’on prenne son temps). La montagne ressemble à un humain couché sur le dos, d’où son nom. 

    Aller-retour, c’est environ 6,5 km avec 1 200 pieds (365 m) d’élévation. Il y a de tout : des tunnels de forêt tropicale, des falaises abruptes que le sentier suit en lacets, des boisés de pins géants, des fleurs sauvages et un peu d’escalade de rochers.

    Le point de vue d’en haut, avec l’océan et tout le côté est de l’île est particulièrement satisfaisant!

    Marie-Ève Laforte

    Essayez d’y aller en fin de journée, quand la lumière est magique. On peut compter environ 3 heures pour des non-athlètes, incluant une pause à l'aire de pique-nique près du sommet.

    La Kalalau Trail

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    Il s’agit de la randonnée la plus populaire à Kaua’i; les gens viennent de partout dans le monde pour la faire. C’est le seul moyen à pied d’explorer la mythique Napali Coast et c’est probablement l’une des plus belles côtes au monde. Ainsi, ça attire beaucoup de monde, incluant malheureusement des gens un peu inconscients et plutôt mal préparés...

    En tout, la randonnée fait 18 km, que les gens parcourent habituellement en 2 ou même 3 jours. Mais l’option la plus populaire, que nous avons choisie puisque nous étions avec des enfants, est de parcourir seulement la première partie, soit jusqu’à la plage de Hanakapi’ai puis revenir, totalisant 8 km en tout en partant de la navette.

    Marie-Ève Laforte

    La principale chose à savoir est qu’il faut absolument prévoir cette randonnée à l’avance. L’accès est contrôlé, il faut obtenir un permis et s’enregistrer, même si on n'y campe pas.

    Le permis s’achète en ligne. Seulement 100 permis de stationnement sont accordés chaque jour; sinon, il faut réserver une navette et laisser la voiture plus loin (par exemple à Hanalei). L’accès est payant : 20$ par personne, que ce soit pour le stationnement ou la navette. Il est préférable de réserver bien avant le séjour à Kaua’i, mais notez que le système accepte seulement les réservations maximum 90 jours à l’avance. 

    Même seulement dans la partie que nous avons parcourue, la Kalalau Trail est tout simplement magique (et assez exigeante, avec ses montées et ses descentes constantes!). Il s’agit honnêtement d’un des plus beaux endroits que j’ai vus dans ma vie. Les falaises escarpées et vertes, l’océan d’un turquoise profond, la végétation luxuriante… C’est presque surréel. 

    La principale difficulté se trouve à l’arrivée : il faut traverser la rivière Hanakapi’ai avant d’arriver à la plage. C’est assez profond, inégal et imprévisible par endroit, avec des roches glissantes et instables, alors prudence. C’est aussi vraiment important de souligner l’interdiction de baignade sur cette plage, que plusieurs ne respectent pas évidemment. Plusieurs noyades s'y sont produites, particulièrement à l’embouchure de la rivière… Pendant que nous y étions, 4 instagrammeuses à la recherche du selfie parfait dans les vagues se sont plutôt fait ballotter dangereusement vers les rochers et nous ont fait très peur.

    Comptez environ 3h30 à 4 heures pour revenir au point de départ, incluant un lunch et un petit repos sur la plage.

    Note : Le permis nécessaire pour la randonnée est également le seul moyen d’accéder à Ke’e Beach, l’une des plus belles plages de l’île. Profitez-en donc pour prévoir une baignade et/ou un peu de plongée en apnée pour relaxer après la rando.

    Le sentier de Pihe’a

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    Située au bout de la route à l’intérieur des terres, ce sentier situé dans le parc de Koke’e était une fantastique surprise.

    D’abord, parce qu’on marche au bord de la falaise descendant vers la mer sur la Napali Coast, ce qui nous donne un point de vue fantastique. La végétation était également digne de mention : différente de celle des autres randonnées sur l’île, avec d’immenses fougères, des arbres de koa, beaucoup d’orchidées sauvages et même une sorte de mûrier sauvage!

    Marie-Ève Laforte

    Dans cette randonnée, on part au sommet et il y a moins de dénivellation, mais elle est quand même qualifiée de modérée plutôt que facile.

    Une bonne partie du sentier est recouvert de planches de bois, dans le but (plus ou moins réussi) d’éviter la boue extrême.

    Marie-Ève Laforte

    Le sentier au complet fait environ 12 km aller-retour, mais sa particularité est de connecter avec quelques autres sentiers intéressants, comme celui de Alakai Swamp Trail.

    À moins d’être expert, il n’est pas recommandé de poursuivre au-delà du point de vue Pihea Overlook, car la randonnée devient beaucoup plus hasardeuse par la suite. Marcher jusqu’à la marque du premier mile (1,6 km) est un excellent compromis; en famille, ça donne un bon petit 1h45 de rando environ.

    Le sentier de Secret Falls

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    Nous n’avions pas prévu faire cette randonnée et pourtant, ça a été une de nos journées préférées!

    Le départ se fait au Wailua River State Park, où il est possible de louer des kayaks de rivière, puisque le sentier est uniquement accessible en pagayant!

    Une fois au bon endroit, les gens laissent simplement les kayaks sur la plage et vont faire la randonnée, pour revenir environ 2 heures plus tard : il faut se garder du temps pour jouer dans les chutes! 

    Marie-Ève Laforte

    Quoique très boueuse, cette rando avec très peu de dénivelé a été incroyablement agréable et rafraichissante! Il faut traverser quelques rivières, incluant une avec de l’eau jusqu’aux cuisses, à l’aide d’une corde tendue. Il y a même de magnifiques petites cascades où il vaut la peine de patauger un peu en chemin!

    L’arrivée aux fameuses et spectaculaires chutes secrètes se fait dans la joie la plus totale! On peut même s’y baigner : l’eau est délicieusement fraîche et les chutes créent beaucoup plus de vent qu’on pourrait le croire.

    L’aller-retour, sans compter environ 20 à 30 minutes de kayak, est d'environ 3,5 km.

    D’autres trails à explorer

    Je ne les ai pas parcourues, mais voici celles que j’aurais ajouté sur ma liste si nous avions eu plus de temps :

    Waipo’o Falls

    Ce sentier situé dans le parc du Waimea Canyon mène en haut de magnifiques chutes. Il n’est pas réputé difficile et prend à peine quelques heures

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Tobias (@schweizer.tobs) on .

    Honopu Ridge

    Ce sentier pour randonneurs avancés seulement parcourt le dessus d’une montagne pour amener à la Napali Coast. C’est comme un rêve! Cela dit, oubliez cela si vous avez même un peu le vertige. 

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Adam Dowd (@adamdowd_) on

    Marie-Ève Laforte
    par Marie-Ève Laforte

    List View threecolteaser in wideSlot slot has not been implemented.