Le tourisme ne retrouvera pas son rythme habituel avant 2023, selon des experts

tourisme covid

YPPicturesPro/Shutterstock

Karl Hardy
par Karl Hardy

La pandémie de COVID-19 aura eu de graves conséquences sur l'industrie du tourisme. Selon l'Association internationale du transport aérien, la demande internationale pour les voyages ne retrouvera pas son rythme habituel avant 2023.

Parmi les raisons qui expliquent ce lent retour à la réalité, on retrouve notamment les nombreuses mesures sanitaires strictes implantées par les transporteurs aériens, qui décourageraient les clients. Un récent sondage révèle d'ailleurs que 69% des voyageurs préfèrent rester à la maison que de devoir faire une quarantaine de 14 jours en revenant de leurs vacances.

« Afin de protéger la capacité de l'aviation à être un catalyseur de la reprise économique, nous ne devons pas aggraver ce pronostic en rendant les voyages impraticables avec des mesures de quarantaine. Nous avons besoin d'une solution pour voyager en toute sécurité qui relève de deux défis. Elle doit donner aux passagers la confiance nécessaire pour voyager en toute sécurité et sans tracas excessifs, et elle doit donner aux gouvernements la certitude qu'ils sont protégés contre l'importation du virus », a indiqué Alexandre de Juniac, directeur général de l'Association internationale du transport aérien.

Alors que certaines régions dans le monde ont déjà dévoilé leur plan de relance pour accueillir les touristes d'ici la fin de l'année, certains transporteurs aériens ont dévoilé leur calendrier de vols pour la fin de 2020.

Karl Hardy
par Karl Hardy