La population de Maui à Hawaï implore les voyageurs de rester chez eux

maui fermé

RuthChoi/Shutterstock

Annie Dubé
par Annie Dubé

Malgré la fermeture de nombreuses frontières à travers le monde, il est toujours possible pour de nombreux Américains et autres voyageurs de profiter d'aubaines en ligne afin de s'envoler vers l'île de Maui, dans l'archipel d'Hawaï. Le média local Maui 24/7 a lancé un cri du coeur le 22 mars sur sa page Facebook, en suppliant les visiteurs de rester chez eux le temps de la pandémie de la COVID-19.

Bien que cette annonce ne soit pas faite par les autorités locales directement, elle est très représentative de la crainte des habitants de la région, qui se sentent particulièrement vulnérables à cause de leurs ressources limitées et de leur isolement géographique...

maui hawaii

RuthChoi/Shutterstock

Ce peuple, habituellement reconnu pour son hospitalité et sa chaleur humaine, tente de survivre à cette crise et constate que chaque voyageur est un risque de plus pour la santé de tous.

À tous ceux qui n'auraient pas encore compris à quel point les voyages autour du monde sont fortement à éviter, voici la traduction de l'important message que la population inquiète de Maui tente d'envoyer aux touristes :

*** AUX VISITEURS, LISEZ SVP : vous songez profiter des vols pas chers vers Maui que vous voyez en ligne? NE LE FAITES PAS.

Les voyageurs visitent notre île pour vivre l'expérience qu'offre notre beau climat, notre culture, et notre peuple. Nous apprécions tout votre support des dernières années, mais présentement, la meilleure façon de nous démontrer votre amour est de RESTER À LA MAISON.

Nous sommes un peuple plein d'Aloha (NDLR: un terme hawaïen qui signifie amour), mais nous sommes effrayés. La même peur et anxiété que vous ressentez est amplifiée ici. Nous vivons sur une île au beau milieu de nulle part, avec un seul hôpital majeur et des ressources TRÈS limitées. 80 % de nos ressources viennent ici par bateau. Nous ne pouvons pas remplir un camion et conduire à travers les frontières comme vous le pouvez. 

Nous sommes déçus que notre gouvernement fédéral n'ait pas choisi d'annuler les vols vers notre île. Nous comprenons que nos leaders locaux font leur possible avec le pouvoir qu'ils ont, mais ce n'est pas suffisant. Nous ne sommes pas des politiciens alors nous allons vous dire les choses comme elles sont, sans paroles frivoles politiquement correctes : 

NOUS AVONS BESOIN QUE TOUS LES VISITEURS CESSENT DE VISITER NOTRE ÎLE AUSSI VITE QUE POSSIBLE ET QU'ILS PASSENT À TRAVERS CETTE CRISE À LA MAISON. 

Nous comprenons que certains d'entre vous vont ignorer ce message. Merde, même nous quand on était petits et qu'on nous disait de ne pas toucher le four brûlant on le touchait. C'est ainsi qu'on apprenait à quel point il était chaud. Eh bien, si vous ignorez cette demande et décidez de tout de même vous envoler à destination d'ici, voici ce à quoi on s'attend : 

1. Une quarantaine de 14 jours obligatoire. Vous ne pourrez pas quitter votre chambre d'hôtel.

2. Toutes les activités sont annulées. Pas d'observation des baleines, pas de voiliers au coucher du soleil, pas de vélo dans les territoires volcaniques, pas de danse hawaïenne (luau), nommez-les toutes, elles sont fermées.

3. Aucune possibilité de vous nourrir dans les salles à manger des restaurants, même à votre hôtel.

4. Beaucoup d'hôtels sont fermés, ou ouverts avec des services TRÈS limités voire pas du tout de services. Il est aussi possible que les hôtels doivent fermer durant votre séjour, vous forçant alors à changer votre vol de retour et de repartir immédiatement. 

5. Tous les parcs et les plages publiques sont fermés, incluant les toilettes publiques de ces lieux. 

6. La route vers Hana et Kahakuloa est fermée aux touristes. Seuls les résidents ont accès. 

Ceci n'est qu'une fraction de la situation actuelle ici. 

En plus de tout ceci, laissez-nous vous rappeler que nous n'avons qu'UN seul hôpital avec 242 lits, 29 lits aux soins intensifs, et 27 respirateurs. Notre population compte 160 000 personnes. Faites le calcul.

Pendant que nos résidences font de leur mieux pour tenir le coup, notre patience commence à atteindre ses limites rapidement,  avec les visiteurs qui choisissent d'ignorer les recommandations de distanciation sociale et qui continuent de se rendre ici. En prenant un vol en direction de Maui, vous augmentez les risques de propager le virus et de ralentir notre remise sur pieds. 

Notre maire a dit hier que nous n'avion pas perdu notre Aloha, et même si cela peut être vrai, soyez prêts à faire face à la résistance d'une bonne partie de la population locale qui veulent faire cesser les vols à destination d'ici. Plusieurs sont sans emplois et complètement à bout de nerfs, comme plusieurs d'entre vous. Il leur sera impossible de vous faire vivre la même expérience à laquelle vous vous attendez habituellement, alors qu'ils sont sous une pression immense. 

Pour terminer, nous vous demandons respectueusement de nous démontrer votre amour en restant à la maison. Une fois que cette crise sera passée, nous serons ici et vous accueillerons à bras ouverts avec une abondance d'Aloha. D'Ici là, nous tentons simplement de survivre.

***

Le message est assez clair, n'est-ce pas?

Alors, d'ici la fin de la crise du coronavirus, si une terrible envie de vous mettre un collier de fleurs autour du cou en prenant du soleil vous vient, assurez-vous de le faire dans la sécurité de votre propre jardin en usant de votre imagination et d'une bonne protection solaire. 

Coronavirus - bannière 400x200

Annie Dubé par Annie Dubé