Le port du masque désormais obligatoire dans les aéroports et les avions

masque femme top

triocean/Shutterstock

Karl Hardy
par Karl Hardy

Le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures exigeant que tous les passagers aériens aient un masque non-médical ou un couvre-visage lors de leur passage dans les aéroports canadien ainsi que durant leur vol afin de contrer la propagation du coronavirus *.

Ainsi, tous les voyageurs au départ ou à destination d’un aéroport canadien devront montrer qu'ils ont un masque non-médical ou un couvre-visage au moment de l'embarquement, sans quoi « ils ne seront pas autorisés à poursuivre leur voyage », a indiqué Ottawa dans un communiqué

masque aéroport femme

DimaBerlin/Shutterstock

Les passagers qui voyageront par transport maritime sont également invités à porter des masques non-médicaux ou des couvre-visages autant que possible. Les voyageurs en train, en autobus ou en autocar sont aussi encouragés à en porter. Il est également possible que l'exploitant de ces modes de transport demande aux passagers de se couvrir le nez et la bouche lorsque la distanciation sociale n'est pas possible.

« Les Canadiennes et les Canadiens devraient continuer de suivre les recommandations de santé publique et rester à la maison si possible. Toutefois, si vous devez voyager, le port d’un couvre-visage est une mesure que vous pouvez prendre pour protéger ceux qui vous entourent, surtout lorsqu’il est impossible de respecter les lignes directrices sur l’éloignement physique. Transports Canada continuera de veiller à ce que les différents réseaux de transport s’adaptent aux mesures de prévention les plus efficaces en vue de protéger les Canadiens », a indiqué le ministre des Transports Marc Garneau dans un communiqué.

Masque dans l'avion

Daria Photostock/Shuterstock

Ces mesures sont en vigueur depuis le 20 avril dernier.

 

* Les informations contenues dans cet article vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Bell Média ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Karl Hardy
par Karl Hardy