Toronto pourrait aussi peindre des cercles de distanciation sociale dans ses parcs

cercle parc COVID

ASSOCIATED PRESS / NOAH BERGER

Karl Hardy
par Karl Hardy

Toronto envisage fortement de peindre des cercles de distanciation sociale dans ses parcs

Cette méthode ingénieuse est déjà utilisée aux États-Unis, notamment au parc Domino à Brooklyn New York et au parc Dolores à San Francisco. Grâce à ces cercles tracés à 2 mètres de distance les uns des autres, la population peut profiter du beau temps en toute sécurité. 

Le maire de Toronto, John Tory, affirme que les fonctionnaires municipaux « évaluent sérieusement » la possibilité de peindre de tels cercles au sol dans ses parcs afin d'éviter la propagation du virus.

Ces nouvelles mesures seront mises en place dès que possible, tout d'abord au parc Trininty Bellwoods dans le cadre d'un projet pilote.

Si le tout s'avère concluant, le concept pourrait ensuite être reproduit dans plusieurs autres endroits dans la ville. 

Dolores Park, San Francisco

JOSH EDELSON - Getty Images

Domino Park

Getty Images/JOHANNES EISELE

La Ville de Montréal va-t-elle emboîter le pas et utiliser cette même méthode pour assurer la sécurité des montréalais dans ses parcs cet été? À suivre.

Karl Hardy
par Karl Hardy