10 types de télétravailleurs en temps de pandémie

télétravail boxer gants

Andrey_Popov/Shutterstock

Annie Dubé
par Annie Dubé

Ah, les hauts et les bas du télétravail! Certains s’y plaisent, d’autres en souffrent atrocement.

Disons que tout dépend de la personnalité de chacun de nos collègues pour savoir comment ils vont réagir au confinement des semaines à venir tout en continuant le travail à distance. 

Le site Web Welcome To the Jungle y est allé d’une petite analyse humoristique concernant les différents profils de télétravailleurs, ce qui nous a grandement inspiré à contribuer par nos propres observations!

Voici sans plus tarder les 10 types de télétravailleurs en temps de pandémie de la COVID-19. Saurez-vous reconnaître certains de vos coéquipiers?

1. Celui qui a des enfants

Ce travailleur est à bout de nerfs, non pas parce que le rapport des résultats financiers de l’entreprise doit être envoyé de toute urgence, mais simplement parce que le petit Gédéon a perdu son toutou de la Pat’Patrouille.

Durant l’heure du midi, il se défoule sur Facebook afin de se plaindre du bordel que les enfants ont fait dans la salle de jeux. On a même droit à des courriels de groupe pour nous annoncer que « Bon, Joséphine a encore fait caca dans ses culottes ».

Heureusement, il n’y a pas de photo pour appuyer ses dires.

2. Le Cro-Magnon

Même s’il est assuré de ne pas attraper le coronavirus puisqu'il ne sort pas de chez lui depuis des semaines et qu’il ne croisera plus aucun humain jusqu’à la toute fin de la crise, ce travailleur a abandonné toutes les mesures d’hygiène de base et est désormais un véritable nid à bactéries.

Une petite douche et un changement de bobettes lui feront le plus grand bien et augmenteront son espérance de vie de plusieurs années.

3. Celui en mode « hystérie de la fin du monde »

Ce collègue s’est mis une alerte Google afin d’être informé de toute la couverture médiatique concernant la Grippe espagnole et l’Ebola. On ne sait jamais, vaut mieux être préparés à toutes les éventualités.

Il enregistre les points de presse du gouvernement et les écoute en boucle pour s’endormir le soir, juste après avoir refait l’inventaire de ses 125 rouleaux de papier de toilette.

Quand l’insomnie s’empare de lui, il remplace son oreiller par un paquet de papier hygiénique et il peut enfin dormir comme un bébé.

4. L'hypocondriaque

Durant les vidéoconférences, celui-là ne peut s’empêcher de vaporiser un peu de désinfectant sur son écran, et il serait beaucoup plus à l’aise si ses collègues avaient la décence de porter un masque chirurgical durant les échanges par Skype, question de prévenir tout risque de contracter le coronavirus informatique.

5. Celui à moitié tout nu

Ce collègue veut conserver une image professionnelle, alors il s’assure de porter une chemise propre et une cravate tout en restant en sous-vêtements.

Sa stratégie illusoire fonctionne à merveille, jusqu’à ce qu’il fasse tomber sa web-cam, qui va soudainement faire un gros plan sur ses jambes velues.

6. Celui en déni

Ce travailleur ne veut pas s’avouer que sa routine habituelle est complètement disparue, alors il doit maintenir sa santé mentale en se faisant croire qu’il est au bureau comme si de rien n’était.

Il s’assure de faire jouer The Office et des reprises de Caméra Café en travaillant, simplement pour l'ambiance, et aussi parce que la vue de nombreuses brocheuses et de piles de feuilles de papier le rassurent.

S’il pouvait ajouter à son diffuseur d’huiles essentielles une odeur de bureau du gouvernement, il le ferait.

7. Celui qui se prend pour la police 

Il existe des gens qui ne feelent juste pas bien du tout s’ils n’ont pas quelqu’un à bosser, même si dans les faits, ils ne sont pas des patrons.

En temps de confinement, ce profil se rabat sur son TOC de tout contrôler et chronomètre les temps de réponse aux courriels afin de monter un dossier sur ses collègues fainéants.

Pendant ce temps, cet individu ne produit aucun travail valable, car il est trop occupé à lustrer sa matraque imaginaire.

8. Celui qui vit dans la peur

Alors que pour certains l’ambiance est plutôt relaxe, pour celui qui vit dans la peur, l’épuisement professionnel approche à grands pas. Il est complètement intimidé par celui qui se prend pour la police (en #7) et a toujours l’impression de ne pas assez en faire, alors qu’il ose à peine se lever pour aller faire pipi.

Pourtant, sa cafetière fonctionne à plein régime afin de lui donner l'énergie nécessaire pour passer à travers, ce qui lui donne des tremblements et lui jaunit terriblement les dents. 

On aurait envie de lui mettre un arc-en-ciel sur son écran d’ordi pour lui dire que ça va bien aller.

9. La folle aux chats

La cat lady du bureau ne fait pas exception quand vient le temps de travailler à distance.

Elle accumule les boules de poils entre les touches de son clavier (et probablement dans ses voies respiratoires), parce que sa chatte Féline Galipeau ne cesse d'aller se coucher sur son clavier pendant qu'elle rédige, comme c'est mon cas présentementkjsffjsdfjkfhsdjfksdjfhjfhsdf.

10. Celui qui en profite pour tout faire sauf travailler

Celui-là, personne ne l’aime. Sa maison est complètement propre, il fait rôtir un poulet et enlève les mousses sur ses chaussettes pendant qu’il regarde toutes les nouvelles séries télé des 4 dernières années. De temps en temps, il répond à un courriel pour donner l’illusion qu’il existe encore.

À cause de lui, les télétravailleurs ont mauvaise réputation. Qu’on appelle de ce pas celui qui se prend pour une police, svp!

Bref, à tous ces travailleurs à distance, malgré vos qualités et vos défauts, il ne faut surtout pas lâcher! Un jour, on pourra en rire. Pourquoi pas commencer aujourd’hui, pour détendre l’atmosphère?

Coronavirus - bannière 400x200

Annie Dubé par Annie Dubé