J'ai visité Mazatlán, une ville moins connue du Mexique, et voici mes impressions

Mazatlán Mexique

eskystudio/Shutterstock

Marie-Ève Laforte
par Marie-Ève Laforte

Peu fréquentée par les gens d'ici il y a à peine quelques années, la côte ouest du Mexique est en train de devenir une destination vacances vraiment populaire pour les Québécois.

Mazatlán est une ville située dans la région de Sinaloa sur le bord de la Mer de Cortez, à environ 430 km au Nord de Puerto Vallarta. J'y reviens tout juste et je peux vous dire que son surnom, la « Perle du Pacifique », lui sied très bien!

Mazatlán fait un comeback

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Mochileando Con Estilo TOURS (@mochileandocnestilotours) on

Mazatlán a déjà connu une première heure de gloire en tant que destination touristique dans les années 90, mais par la suite, la ville a beaucoup souffert d’être associée aux cartels de drogue, ce qui l'a fait se retrouver sur les tristes palmarès des villes du Mexique à ne pas visiter...

Heureusement, c’est chose du passé et la ville connaît présentement une très belle renaissance! Plusieurs mesures ont été mises en place pour redonner confiance aux touristes, par exemple en instaurant la « police touristique », c’est-à-dire une escouade complète d’agents qui parlent anglais et parcourent la ville pour venir en aide aux étrangers au besoin.

Pour m’y être promenée toute seule, je n’ai pas trouvé que la ville semblait plus dangereuse que d’autres destinations mexicaines que j’ai aussi visitées, telles que Cancùn, Playa del Carmen, Tulum et Puerto Vallarta.

Les plages et la mer

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

Les plages de sable sont très belles à Mazatlán! Près de la zone touristique, il y a plusieurs kilomètres de large plage sur lesquelles on peut marcher facilement. Certaines sont plus propices au surf qu’à la baignade, puisque les vagues sont fortes. Les plages sont d'ailleurs bien surveillées et cotées à chaque matin.

La région est également renommée pour ses sports nautiques, comme le snorkeling mais également la pêche sportive. D’ailleurs, plusieurs touristes avaient apporté leur équipement de pêche et pêchaient sur la plage!

De nombreuses excursions en bateau sont proposées à partir de Mazatlán, notamment pour observer les baleines comme pour se rendre sur l’une des petites îles au large de la ville.

La capitale des fruits de mer

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by fotogenictravel.com (@fotogenictravel) on

La ville est le plus gros port du Mexique : un port de marchandises bien sûr, mais aussi de pêche. En plus du tourisme, la pêche constitue l’industrie la plus importante pour la ville et il y a plus de 1 500 bateaux de pêche commerciale.

Mazatlán est ainsi considérée comme la capitale des fruits de mer du Mexique. Mais ce n’est pas tout! Ce serait aussi de cet endroit que proviendraient les meilleures crevettes au monde. Pour les avoir goûtées, je suis assez d’accord : elles étaient extraordinairement fraîches et fantastiques, presque sucrées! La ville comporte même un marché des crevettes en plein air, où on peut trouver une foule de produits délicieux à peine débarqués des bateaux. 

Si vous êtes amateurs de fruits et mer et que vous vous rendez là-bas, vous devez absolument goûter aux crevettes, mais aussi aux pétoncles, à la pieuvre et aux poissons tels que le thon frais et le marlin. Les huîtres du coin sont aussi fabuleuses, et habituellement servies cuites.

Les pulmonias

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

#TalentoartisticoMUSIC #pulmonias

A post shared by Talento atistico MUSIC (@talentoatistico) on

Une particularité intéressante de Mazatlan : les taxis sont ouverts, comme des carts de golf! On les appelle des « pulmonias », qui veut dire pneumonie. On m’a raconté que c’est parce que quand ils ont été inaugurés durant l’hiver il y a plusieurs années, les Mexicains disaient qu’il faisait trop froid pour se promener dans un véhicule sans toît et qu’ils allaient sûrement attraper une pneumonie!

Les taxis sont bon marché, comme partout au Mexique : j’ai payé moins de 20$ pour que le chauffeur m’amène en ville, m’attende pendant mes achats puis me ramène à l’hôtel.

La Zona Dorada

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

La « zone dorée » correspond au quartier plus touristique de la ville, avec beaucoup d’hôtels, de boutiques et de restaurants. C’est à partir de là qu’il est possible de joindre le Malecon, soit la promenade de 8 km sur le bord de la plage où il est possible de marcher ou de faire du vélo. Il s’agit de la promenade la plus longue au Mexique.

Quelques bons achats à faire à Mazatlán : des bijoux en argent, de la vanille (elle n’est pas chère et parmi les meilleures au monde), de magnifiques coquillages, de la tequila et du mezcal artisanal, des sauces piquantes, des chaussures en cuir et du linge de maison tissé ou brodé à la main.

La vieille ville

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by fotogenictravel.com (@fotogenictravel) on

Ça vaut également vraiment la peine de s’aventurer dans le véritable centre de la ville de Mazatlán, assez peu fréquenté par les touristes. Sur les cartes, ce secteur est identifié comme le « Centro Historico ». La ville coloniale, avec ses places bordées de bougainvillées, de palmiers ainsi que de façades colorées donne l’idée la plus juste de la ville et de sa culture. À visiter : la cathédrale et le marché municipal, vraiment authentique!

Entre autres, j’ai pu y voir des gens qui enlevaient une par une les épines des feuilles de cactus, appelées nopales, qui sont dégustées comme des légumes là-bas.

À acheter sur place : des guimauves maison à la noix de coco, des « pains » de noix de coco, des chips de plantain ou encore de petits paquets de jicama (un légume racine très doux) servi avec de la lime et du sel au chili.

Un vol direct

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Isa (@misabel_hb) on

Un des plus gros avantages d’une destination soleil selon moi, c’est de pouvoir s’y rendre par un simple vol direct. La compagnie canadienne Sunwing est la seule à offrir ce vol, à partir de Montréal ET de Québec, une fois par semaine en saison.

Le vol dure autour de 4h30 et puisque l’aéroport de Mazatlán est petit, l’arrivée a été beaucoup facile et plus rapide que je m’y attendais!

Le RIU Emerald Bay

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Marie Josee (@im_mjr) le

J’ai séjourné au RIU Emerald Bay, un gros hôtel tout-inclus exclusif à Sunwing et situé dans un secteur tranquille (à environ 25 minutes du centre-ville en taxi).

En plus de la plage et des nombreuses piscines, chacune avec son ambiance (familiale, animée, pour adultes, plus tranquille, etc.), il y avait tous les services, du spa au divertissement, en passant par un parc aquatique qui vient tout juste d’être inauguré! J’ai particulièrement apprécié suivre un cours de yoga dehors près de la plage, avec le soleil qui se levait dans la brume du matin.

Ma chambre était grande, neuve et très propre, et ça faisait du bien de m’y retrouver le soir. Le personnel était très gentil et la sélection de nourriture et de breuvages offerte parmi les 6 restos et 7 bars était bien! Les stands situés près des piscines, permettant aux gens de se prendre des burgers, hot-dogs, tacos ainsi que des boissons toute la journée semblaient très appréciés.

Certains lecteurs m’ont demandé si l’endroit était friendly pour les gens avec des allergies ou des particularités alimentaires, et je dirais que la réponse est oui. Pour les végétariens et véganes, sachez que malgré le fait que la bouffe mexicaine est très axée sur la viande, il y avait toujours quelques options. Pour les personnes avec des allergies ou des restrictions alimentaires, j’ai toujours réussi à me débrouiller (sans gluten et sans produits laitiers) avec ce qui était disponible dans les buffets, mais l’hôtel offre également l’option de préparer des repas spéciaux, si nécessaire.

Note : J’ai été invitée par Sunwing pour découvrir la destination.

Marie-Ève Laforte
par Marie-Ève Laforte