Photos : je vous transporte à Cuzco, au Pérou, la ville aux multiples vues à couper le souffle

    Ah le Pérou! Les voyageurs et les aventuriers du monde entier y atterrissent pour prendre ensuite le chemin menant vers le fameux Machu Picchu.

    Plusieurs d’entre eux passent malheureusement trop rapidement dans la ville de Cuzco, comme dans la région du même nom pourtant truffée de beautés naturelles et de points de vue à couper le souffle.

    La preuve par cette série de photos qui me renvoie à l’un de mes plus beaux voyages à vie, au cœur de la cordillère des Andes.

    Vue de Cuzco

    Vue sur Cuzco

    Il fait bon de se balader doucement dans la ville de Cuzco, ancienne capitale de l’Empire inca. On prend le pouls de la ville depuis la Plaza de Armas, jusque dans les ruelles et les arcades encerclant le centre-ville historique.

    La cathédrale de Cuzco, les différents petits marchés alimentaires et d’artisanat colorés, les bars servant les typiques (et divins!) pisco sours, le quartier branché de San Blas, le Christo blanco (ce Christ tout blanc dressé sur sa montagne) ainsi que les nombreux restaurants renommés de la ville font de Cuzco bien plus qu’une simple ville de passage.

    Ruelle de Cuzco Pérou

    Ruelle de Cuzco

    Cuzco Pérou

    Habitante de Cuzco

    Cuzco Pérou

    Devanture dans le centre-ville de Cuzco

    Cuzco Pérou

    Cuzco, la nuit

    Cuzco Pérou

    Marché de Cuzco

    Vieille ville de Cuzco

    Vieille ville de Cuzco

    Le village de Pisac et ses ruines - nettement moins connues que celles du Machu Picchu, mais tout aussi fascinantes – valent amplement le détour.

    On emprunte des routes sinueuses incrustées à de majestueuses montagnes de la Vallée sacrée des Incas et on admire les champs de quinoa pour accéder à ce site de ruines encore plus important que son célèbre cousin.

    Il faut s’offrir une visite guidée et plonger dans les secrets de l’histoire de ce site exceptionnel d’un village ancien juché à 3 400 mètres d’altitude.

    Outre l’histoire du cimetière renfermant toujours des momies dans la pierre dans la montagne, la descente à pied jusqu’à la ville de Pisac traversée par la rivière Orumbamba et la visite de son marché d’artisanat sont des activités inoubliables. 

    Pisac

    Pisac

    Pisac

    Pisac

    Pisac

    Marché de Pisac

    Machu Picchu : si le site comme tel n’a plus besoin de présentation, il faut tout de même savoir qu’il se fait TOTALEMENT à la hauteur de sa mythique réputation.

    À la visite guidée du site principal, les randonneurs se font une joie de prendre part à la randonnée de deux heures menant au sommet de la montagne Waynapicchu offrant un point de vue à 360 degrés sur l’un des sites les plus connus au monde. Pour ce faire, il faut se procurer ses billets en ligne plusieurs mois à l’avance, car il n’y a que 400 personnes par jour qui peuvent y accéder.

    Le départ comme le retour se font de la petite ville touristique d’Aguas Calientes. 

    Machu Picchu

    Machu Picchu

    agua caliente cuzco

    Aguas Calientes

    À 1h30 de train du Machu Picchu, tout au cœur de la Vallée Sacrée, le village d’Ollantaytambo offre une visite historique aussi fascinante que ses opportunités photographiques.

    À 2 650 mètres d’altitude, on peut se promener sur la quinzaine de terrasses construites pour l’agriculture de jadis, les secteurs urbains, les fontaines de purification et sur le reste de ce site où se dressaient anciennement des tours de garde militaires.

    Ollantaytambo

    Ollantaytambo

    Ollantaytambo

    Ollantaytambo

    Les salineras (salines de Maras) offre un spectacle unique; la vue de ces 3 600 étroits bassins de sel (exploités jadis par les Incas et leurs descendants, les Indiens de la Vallée) accrochés à flanc de montagnes sur les hauteurs de la vallée Sacrée des Incas, vaut 100% le détour!

    Le tout cerné de terres, de montagnes aux sommets enneigées, de champs fleuris et de plantes exotiques dressés à 3 300 mètres d’altitude. Fait intéressant : la production de sel annuelle frôle les 200 tonnes.

    salines

    salines

    Si les terrasses énigmatiques Incas de Moray se donnent des airs extraterrestres, elles forment plutôt un saisissant centre de recherches agricoles édifié par les ingénieux Incas. 

    Moray

    Moray

    Marché de Moray

    Marché de Moray 

    Marché de Moray

    Marché de Moray 

    C’est avec la compagnie Pachamamas Group que j'ai pris part à la randonnée qui m’excitait le plus au Pérou : celle menant à la Montagne Arc-en-ciel (Rainbow Mountain) maintes fois vue dans les guides de voyage, mais surtout sur Instagram!

    Un trek de 8 km seulement, mais tout de même fort éprouvant, puisqu'il mène de 4 400 à 5 200 mètres d’altitude. Mais quelle récompense que le point de vue sur la Montagne Arc-en-ciel, ainsi surnommée pour les couleurs de ses divers sédiments donnant à la montagne des allures multicolores.

    On prépare son corps (des feuilles et des bonbons de coca à mâcher ainsi que de l’huile de menthe poivrée à respirer pour contrer le mal de l’altitude) et son cœur qui se gonflera d’un coup devant ce que la nature a de plus grandiose : chûtes, rivières, animaux sauvages (alpagas, chevaux) paysages à la fois verdoyants et enneigés ainsi que montagnes aux splendeurs à n’en plus finir.

    Un grand moment de voyageur!

    Rainbow mountain

    Rainbow mountain

    Rainbow mountain

    Dépanneur dans le Rainbow Mountain

    Dépanneur dans la Rainbow Mountain

    Paysage entourant la Rainbow Mountain

    Paysage entourant la Rainbow Mountain

    Crédit photos : Sarah-Émilie Nault

    Sarah-Émilie Nault
    par Sarah-Émilie Nault