8 découvertes à faire lors d’une escale à Vancouver

shutterstock_549375997
Sarah-Émilie Nault
par Sarah-Émilie Nault

Si Vancouver vaut assurément la peine d’être découverte lors d’un voyage de plusieurs jours, voire de plusieurs semaines, il est tout de même possible d’avoir un avant-goût de son dynamisme lors d’une courte escale. Entre deux vols, j’ai pu goûter au charme de celle que l’on surnomme « la ville de verre » en me baladant dans deux différents quartiers. J’en retiens d’agréables souvenirs et 8 beaux arrêts que je suis parvenue à faire en une seule et même journée.    

Le quartier Mount Pleasant

Sarah-Émilie Nault

J’ai eu un méga coup de cœur pour ce quartier où je me rendais rencontrer une amie ayant déménagé à Vancouver. Un secteur artistique en plein essor installé dans une zone mie industrielle, mie résidentielle, où les murs des vieux immeubles sont joliment recouverts d’art de rue tout en murales colorées. C’est le long et dans les alentours de la Main Street (principalement jusqu’à Broadway) que l’embourgeoisement de ce quartier désormais vibrant fait son œuvre depuis la fin des années 90.  

Le café 49th Parallel

Sarah-Émilie Nault

Le célèbre torréfacteur canadien a (l’un de ses nombreux pignons sur rues) sur la Main Street du quartier Mount Pleasant. Toujours bondé, l’endroit se révèle à la hauteur de sa réputation avec son si bon café, son atmosphère chaleureuse (merci au feu de foyer intérieur, aux murs de briques, aux sofas et à la jolie terrasse extérieure) et ses très cool produits dérivés (tasses de café, chandails, t-shirts…) On se doit d’accompagner son caféau lait d’un des fameux (et tellement succulents!) beignes de chez Lucky’s Donuts aussi servi sur place. Le bonheur! 

Les petits restos de quartier comme le restaurant Nuba

Sarah-Émilie Nault

Dans le décor branché et parfaitement « instagramable » du restaurant Nuba, on se délecte de plats santé, colorés et goûteux typiques de la gastronomie libanaise. Les ingrédients sont toujours frais (ainsi qu’organiques et locaux le plus possible), les recettes sont originales et tirées du passage des générations et le mélange d’inspirations traditionnelles et contemporaines est tout simplement divin. Dans le quartier, plusieurs pubs gastronomiques valent aussi le détour, notamment pour partager la même philosophie « de la ferme à la table ». 

Les murales et les galeries d’art

Sarah-Émilie Nault

Créatif et inspirant, le quartier Mount Pleasant regorge d’impressionnantes oeuvres d’art de rue et de galeries d’art souvent avant-gardistes. Petit musée à ciel ouvert, on s’y balade l’appareil photo à la main et les yeux grands ouverts. En pénétrant dans les galeries d’art du quartier, on découvre des artistes locaux, canadiens et internationaux ainsi qu’une scène vibrante aux inspirations aussi diverses que les gens qui compose la population de cette ville multiculturelle.

Les friperies et les boutiques indépendantes

Qui dit nouveau quartier branché dit aussi friperies, magasins de vêtements vintages et petites boutiques de mode indépendantes. Si l’on s’arrête à chacune d’entre elles par contre, on peut facilement y passer la journée. Il faut donc faire des choix déchirants ou plusieurs arrêts éclair dans ces magasins proposant une majorité de produits fièrement locaux.   

Les microbrasseries

Brassneck et Suit Suit ne sont que deux exemples de microbrasseries de quartier où il fait bon s’arrêter pour découvrir ce que Vancouver brasse de mieux. Au plaisir de se fondre à la foule locale s’ajoute la découverte de produits artisanaux originaux et désaltérants. 

L’historique Granville Island

Sarah-Émilie Nault

On comprend en un instant pourquoi Granville Island est l’un des lieux préférés des habitants de Vancouver. Cet ancien quartier des manufactures (c’était au début des années 1900) est maintenant reconnu pour sa gastronomie, son magasinage et son point de vue hallucinant sur les gratte-ciels du centre-ville. 

Le Granville Island Public Market

Sarah-Émilie Nault

Voilà LE marché qu’il faut visiter et privilégier lors d’un court passage à Vancouver. Marché intérieur truffé de kiosques de produits locaux et multicolores, de poissons frais tout juste sortis de l’océan, de comptoirs de restaurants renommés, de produits faits à la main, de produits fins, de fleurs, de souvenirs et de cadeaux, il est entouré de 3 terrasses extérieures dressées au bord de l’eau (ce qui constitue le Public Market Courtyard). On mange donc son pique-nique composé de café, de produits de boulangerie, de jus, de salades ou de tout autre met bien frais au soleil en profitant des performances musicales extérieures et de l’ambiance parfaite. 

Le point de vue sur la False Creek et les gratte-ciels du centre-ville

C’est ici que se trouve l’un des plus beaux points de vue sur la ville : celui-ci se compose des gratte-ciels du centre-ville se dressant de façon quasi majestueuse, des kayaks se baladant doucement sur la False Creek, du pont de Grandville Street et des bateaux amarrés au port formant la photo parfaite de la « Terminal City » (ainsi surnommée en clin d’œil au fait que le terminus ouest du Canadian Pacific Railway se trouve à Vancouver).

Les petites rues entourant le marché public

Tout autour du Public Market, on pourrait se balader pendant des heures dans les boutiques de produits locaux ou d’ailleurs, les magasins de vêtements, d’accessoires, de souvenirs et de cadeaux, les cafés, les distilleries, microbrasseries, galeries, restaurants, marchés, circuits pour enfants, théâtres, boîtes de nuit, bars et autres établissements formant le petit et très cool « village » de Granville Island. Du yoga, du vélo, des tours gastronomiques, des croisières, de la voile et bien d’autres activités sont aussi proposées aux visiteurs comme aux habitants de la ville.

-Pour tout savoir sur ce qui se passe à Granville Island, c'est ici.

-Idéal pour un court (ou un plus long) passage à Vancouver, on glisse aisément dans son sac de voyage le petit guide Ulysse  « escale à Vancouver »