Explorer le Québec : itinéraire de 12 jours sur la Côte-Nord

Coucher de soleil Côte Nord

Maude Carrier

Maude Carrier
par Maude Carrier

Pourquoi pas partir cet été à la découverte d’un Québec plus sauvage, dépaysant et souvent méconnu sur la Côte-Nord. Nommée « L’ultime road trip au Québec » par le National Geographic, il vous faudra au moins 12 jours pour explorer les joyaux de la région entre Tadoussac et le bout de la route 138 - la route des Baleines - à Natashquan.

Avec une superficie de plus de 236 000 kilomètres carrés, la Côte-Nord est la deuxième plus grande région du Québec et par le fait même, le parfait terrain de jeu pour un super road trip!

Côte Nord

Mathieu Dupuis

Jour 1 : la route vers Tadoussac

Votre première journée sera majoritairement consacrée à vous rendre au point d’entrée de la Côte-Nord, Tadoussac. Comptez 5 heures de route depuis Montréal et 3 heures depuis Québec.

Après une courte traversée de l’embouchure de la rivière Saguenay, vous arriverez enfin à la « capitale de la baleine ». Scrutez l’horizon, vous pourriez déjà en apercevoir quelques-unes au large! C’est ici que débute la route qui vous mènera à votre périple à travers la région. Vous devrez au moins rester une nuit ou deux, question d’aller voir ces mammifères marins impressionnants qui batifolent dans ce coin pendant l’été.

En croisière (dès le 1er juillet), en zodiac ou en kayak dans le Parc marin du Saguenay-St-Laurent, tous les moyens sont bons pour les observer!

Parc marin du Saguenay-St-Laurent

J-L Provencher/Parcs Canada

Côté hébergement, optez pour le centre de vacances Ferme 5 étoiles ou pour les tentes prêt-à-camper chez Mer et Monde.

Jour 2 : Tadoussac

Bien des Québécois se contentent d’explorer Tadoussac, car il a ici beaucoup à faire : ornithologie, visite du Centre d’interprétation des mammifères marins, randonnée pédestre, VTT, golf, chasse et pêche, et beaucoup plus!

Profitez des activités proposées par votre hébergement et partez de nouveau à la rencontre des baleines si vous n’avez pas eu la chance de les observer lors de votre arrivée. 

Tadoussac

Compte Instagram de @cotenordquebec

Jour 3 : Les Bergeronnes, Les Escoumins, Essipit et Pointe-aux-Outardes

Plusieurs arrêts s’imposent dans les 30 premières minutes de votre départ de Tadoussac. Vous pourriez aussi opter pour la visite de ces villages alors que vous y séjournez encore.

Les Bergeronnes est une destination écotouristique reconnue. Avec ses 32 sites archéologiques, dont 4 classés d’intérêt patrimonial, vous pourrez en apprendre plus sur les 8000 ans d’histoire de la région au Centre Archéo Topo. Si vous cherchez plutôt à vous reposer, prélassez-vous sur la plage. N’oubliez pas de faire quelques emplettes pour la route avec des produits du terroir à l’épicerie et la boulangerie locale.

Les Escoumins est l’arrêt idéal pour les amateurs de plongée et de randonnée. À pied ou à vélo, le sentier des Moulins, la promenade et le site historique de la Pointe-à-la-Croix proposent une vue magnifique sur la baie pendant votre balade. 

Les Premières Nations font partie de l’histoire du Québec. Présent sur le territoire depuis plus de 9000 ans, un passage dans la communauté Innu Essipit s’impose pour bien comprendre leur influence sur notre mode de vie quotidien. Entrez dans la boutique pour y acheter quelques souvenirs d’artisanat traditionnel et des produits locaux.

Reprenez la route pour un peu plus de deux heures. Vous atteindrez alors votre destination d’aujourd’hui : la Pointe-aux-Outardes. À une vingtaine de minutes de Baie-Comeau, le Parc nature Pointe-aux-Outardes saura ravir les amateurs de plein air : 30 kilomètres de plage, kitesurf, stand-up paddle, planche à voile et randonnée ne sont là que quelques-unes des activités qui vous attendent.

Passez la nuit dans un nichoir géant, un hébergement atypique de style prêt-à-camper à essayer au moins une fois dans sa vie.

Pointe-aux-Outardes

Compte Instagram de @lemaylouise

Jour 4 : Pointe-aux-outardes et Baie-Comeau

Après avoir profité des différentes activités plein air du parc, rendez-vous à Baie-Comeau pour y visiter Le Jardin des glaciers, un centre d’interprétation de la dernière ère glaciaire.

Ou prenez la route 389 vers l’un des barrages mythiques du Québec, Manic-2, à une trentaine de minutes de là.

barrage Manic-2

Hydro-Québec

Jour 5-6 : Sept-Îles

Presque 3 heures vous séparent de Sept-Îles; vous débuterez cette partie de votre road trip sur le secteur des panoramas reliant les municipalités de Franklin, Godbout et Baie-Trinité. Certains des plus beaux points de vue de la route sont ici. N’hésitez pas à arrêter souvent pour les immortaliser!

Sept-Îles

Maude Carrier

Ce qui fait le charme de Sept-Îles est…ses îles! Les Croisières du Capitaine proposent des tours en zodiac avec une descente sur l’île Grande Basque. On peut d’ailleurs y passer la nuit en camping sauvage, y faire des randonnées sur les 12 kilomètres de sentier ou encore simplement profiter de la plage.

L’île qui est de loin la plus charmante est l’Île Grosse Boule. Sa particularité? La ferme maricole Purmer! Vous y apprendrez tous les secrets de la mariculture (la culture d’algues, moules et pétoncles) et si le temps vous le permet, dormez dans l’une des yourtes de l’île en vous laissant bercer au son des vagues et de la forêt environnante.

Sept-Îles yourte

Maude Carrier

Sinon, le Château Arnaud, situé au cœur de Sept-Îles avec une vue imprenable sur la marina, est tout indiqué pour une bonne nuit de sommeil. N’oubliez pas de déguster les excellents fruits de mer de la région dans l’un des nombreux restaurants! 

Fruits de mer Sept-Îles

Maude Carrier

Suite à l’exploration des îles, c’est le moment de partir à la découverte des attraits qu’offre la ville. Il faut d’abord savoir que Sept-Îles, comme bien d’autres villes de la Côte-Nord, a été bâti sur les terres innues. Ils sont près de 3000 personnes habitant les réserves d’Uashat et Mani-utenam, au centre de la ville.

Pour bien saisir toute l’importance de la culture amérindienne qui y règne, faites un arrêt au Musée Shaputuan. Poursuivez votre immersion en visitant la boutique Agara où vous retrouverez de l’artisanat traditionnel fait par des femmes innues de la région. En passant, les bottes les plus chaudes au monde sont en vente dans cette boutique!

Si le goût de bouger vous prend, rendez-vous au Centre de plein air du Lac des rapides où vous pourrez faire du kayak, de la randonnée, du pédalo ou simplement profiter de la belle plage entourée de forêt. Admirez le coucher de soleil phénoménal soit depuis la marina, le Parc Aylmerv- Whittom, au Jardin de l’Anse ou à la plage Val-Marguerite. 

coucher de soleil Sept-Îles

Maude Carrier

Jour 7 : Mingan

Les Îles Mingan sont définitivement, selon moi, la vedette de la Côte-Nord. À 2 heures de Sept-Îles, ces 1000 îles et îlots font près de 150 km2 et sont protégés par la Réserve du Parc national de l’Archipel-de-Mingan.

Le départ vers les îles s’effectue depuis Longue-Pointe-de-Mingan, où plusieurs croisiéristes vous proposent des excursions d’observation des mammifères marins et des oiseaux ainsi que la visite de certaines îles dont l’Île aux Perroquets et l’Île Nue.

Mingan Côte-Nord Mingan archipelago

Compte Instagram de @chasingpoutine

Séjournez sur l’île Quarry où vous retrouvez des tentes oTENTik de Parcs Canada. Quatre sentiers en font le tour dont certains menant aux impressionnants monolithes. 

Jour 8 : Mingan et Havre-St-Pierre

Après une nuit reposante loin de la côte, revenez sur terre pour vous balader dans les villages de Baie-Johan-Beetz et Aguanish, reconnus pour la pêche aux salmonidés et pour leurs sentiers pédestres le long de la côte.

Passez dans l’un des restaurants du coin faire des provisions pour un pique-nique. La plage de Havre-St-Pierre vous attend pour le repas, les pieds dans le sable. 

plage de Havre-St-Pierre

Becyk Bike

Jour 9-10 : Natashquan et le bout de la route 138

Relié par la route depuis 1996 et village natif de Gilles Vigneault, Nathasquan est le point culminant de votre road trip sur la Côte-Nord. La route depuis Havre-St-Pierre vous donnera cette impression d’être seul au monde et d’être dans des contrés presque inexplorées.

Rendez-vous sur le site patrimonial Les Galets pour ressentir toute l’histoire des Macacains. On y retrouve des hangars de pêcheurs vieux de 150 ans, un rappel que la pêche fut au cœur de l’économie locale dans un passé pas si lointain. Les paysages de Natashquan semblent tout droit sortis d’une carte postale et il faut prendre le temps d’en apprécier chaque petit recoin. Retrouvez des plages de sable fin, des sentiers pédestres et de superbes rivières sauvages. Goûtez aussi au chicoutai, un petit fruit orangé unique à ce coin du monde, entre autres offert comme parfum de crème glacée à la crèmerie.

Le Centre d’interprétation Le Bord du Cap quant à lui propose la reconstitution d’un magasin général d’époque et son évolution à travers les années. N’oubliez pas de profiter des couchers de soleil au bord de l’eau avant d’aller sombrer dans les bras de Morphée dans l’un des gîtes ou chalets.

centre d’interprétation Le Bord du Cap

Musée Acadien du Québec

Depuis 2003, un pont relie le village de Nathasquan à celui de Kegaska. Ce village de pêcheurs à 40 kilomètres de Natashquan est reconnu pour sa pêche commerciale au crabe, homard et pétoncle. Tout près, retrouvez l’épave du bateau Brion, un navire de cargaison des Îles-de-la-Madeleine, échoué en 1976. 

Kegaska

Mathieu Dupuis

Il faut aussi prendre en photo le fameux écriteau annonçant la fin de la route 138; vous l’avez fait! Au-delà de cette route, si vous aviez le désir d’explorer la Basse-Côte-Nord, vous devriez continuer votre exploration en avion ou en bateau cargo.

Jour 11-12 : Le retour

Vous êtes à plus de 1 000 kilomètres de la ville de Québec et l’heure du retour a sonné. Pensez faire les quelques arrêts que vous n’aurez eu le temps de faire à l’aller. Si vous avez plus de temps, faites un détour de plusieurs jours sur l’île d’Anticosti qui à elle seule, est un voyage en soi, ou vers Manic-5, à 2h30 de Baie-Comeau. 

La Côte-Nord est une région incroyable à découvrir, qui offre de multiples possibilités pour un road trip des plus excitants.

Retrouvez sur leur site Web toutes les informations pratiques pour un séjour réussi dans cette région.

Nous vous rappelons qu’il est important de suivre les recommandations gouvernementales quant à vos déplacements à l’extérieur de votre région. Avant de partir sur la Côte-Nord, vérifiez que les différents établissements, parcs et activités sont ouverts au public. Les horaires habituels pourraient varier. Bonne exploration!

Maude Carrier
par Maude Carrier