Îles-de-la-Madeleine : des bâtons dans les roues pour les touristes

Phare au Cap, Îles-de-la-Madeleine

Pinkcandy/Shutterstock

Karl Hardy
par Karl Hardy

Les touristes québécois qui pourront passer dès le 26 juin par le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard en automobile pour se rendre aux Îles-de-la-Madeleine n'auront finalement pas le droit de manger au restaurant ni de dormir une nuit dans ces deux provinces.

Cette décision survient quelques jours après qu'un communiqué du gouvernement du Québec indiquant qu'un arrêt était autorisé au Nouveau-Brunswick pour dormir une seule nuit.

Selon le communiqué émis par le gouvernement cette semaine, les automobilistes devront donc passer par le Nouveau-Brunswick sans s'y arrêter, sauf pour acheter de la nourriture ou de l'essence. Il s'agira de la même consigne à l’Île-du-Prince-Édouard, où les voyageurs devront se rendre directement du pont de la Confédération jusqu’à Souris où ils monteront à bord du traversier qui les amènera aux Îles-de-la-Madeleine.

route nouveau brunswick

3523studio/Shutterstock

« Ce qu’on souhaite, c’est que le déplacement à travers le Nouveau-Brunswick soit des plus sécuritaires. Le fait de ne pas pouvoir passer la nuit au Nouveau-Brunswick, ça impose une conduite nocturne. Ce n’est vraiment pas l’idéal », a indiqué avec déception Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine.

Les touristes devront également avoir en main une copie imprimée du formulaire consacré à leur déplacement, disponible sur le site du gouvernement du Québec. Les automobilistes devront aussi avoir un billet d'aller-retour pour le traversier, ainsi qu'une preuve d'hébergement sur place (soit touristique ou familial), sans quoi ils ne pourront franchir les frontières des deux provinces maritimes.

Karl Hardy
par Karl Hardy