Plan de match pour un weekend plein air parfait dans les Laurentides

Plein air Laurentides

Sarah-Émilie Nault

Sarah-Émilie Nault
par Sarah-Émilie Nault

Lacs bleutés, forêts boréales pratiquement intouchées, montagnes ne demandant qu’à être gravies, plages vierges et formations rocheuses s’élevant sur fond de ciel bleu : la région des Laurentides est cet inspirant terrain de jeux où la nature séduit autant que les arrêts gourmands. On y célèbre les artisans et les produits d’ici, le tout entouré par la chaleur de ses fiers habitants.

Région prisée des amateurs de plein air, les Laurentides fourmillent de maints trésors; certains archiconnus tel le fameux mont Tremblant, d’autres au charme plus discret mais tout aussi éloquent.

Parce que c’est souvent en compagnie d’un habitant du coin que se font les plus belles découvertes, question de visiter au-delà des sentiers battus et des pas des touristes, c’est avec un vieil ami et son fidèle pitou (car les chiens en laisse y sont les bienvenus) que j’ai emprunté les sentiers escarpés de la montagne Verte et du Nez de l’Indien.

À deux pas de Labelle, la randonnée est classée « modérée » avec ses 13,4 km de sentiers presque vierges et ses passages sur caps rocheux. Le long du chemin, les points de vue se font nombreux sur les alentours du mont Tremblant, son lac et ladite jolie montagne Verte. Au sommet, tout au bout du segment baptisé le Nez de l’Indien, la vue à 360 degrés sur la région aux reflets bleutés fait un bien fou à l’âme.            

Point de vue

Vue montagne

Rando

Hike Laurentides

Ruisseau

Quant au Parc du Corridor aérobique - ce parcours récréatif de 58 km reliant Morin-Heights et Amherst situé dans l’ouest des Laurentides -, je l’ai découvert en partie à vélo dans les environs d’Arundel, direction Huberdeau. Idéalement empruntée en vélo de montagne ou de gravel (gravel bike), car composé de sentiers sablonneux et de pierres concassées, la route fendant la forêt longe la renommée rivière Rouge.

Vélo Laurentides

Vélo pont

Nous avons roulé des kilomètres sous un soleil ardent, adouci par des moments de fraîcheur dissimulés sous les arbres, jusque dans les décors agricoles et dorés des Pays-d’en-Haut.

Puis, canicule oblige, nous avons délaissé champs, fermes et petits ponts de bois pour revenir sur nos pas et plonger dans les eaux froides de la rivière Rouge. Le tout depuis une plage quasi déserte en tous points parfaite.

Plage vélo

rivière rouge

Le retour en voiture s’est fait en roulant doucement et les fenêtres grandes ouvertes à travers les champs vers Brébeuf; un paysage de cantons comme je les aime avec ses fermes aux toits orangés, ses ponts couverts, ses champs bien verts, ses lacs et ses rivières. 

Ferme cantons

Maison rouge

Pont couvert

De retour dans le village de Val-David où mon weekend en terres laurentiennes avait débuté, j’ai souhaité me rendre manger dans l’une de meilleures tables de la région; me retrouvant rapidement installée sur la terrasse de La table des gourmets. Là où une gentille famille de Bretons (le chef Thierry Rouyé, Pascale Rouyé et leur fils Maxime) installée au Québec depuis un bon moment déjà propose une cuisine d’influences françaises et un menu composé de produits du moment, frais et impérativement locaux.

Resto La Table des Gourmands Laurentides

Ont fait fondre nos papilles : les coeurs de canard au shio koji, rhubarbe et safran, crevettes de Matane sur radis, fraises, pommes de verte, verveine, le bar noir et le flétan crème de riz, soja, lime, bok choy et algues. Oh, et un divin dessert typiquement breton, le Kouign-Amann, sorte de gâteau aux pommes, caramel beurre salé et sorbet au babeurre.  

Chef entrée

Dessert fraises

Bouffe Laurentides

Le samedi matin, une balade au Marché d’été de Val-David - un incontournable sur la route du terroir québécois - s’imposait afin d’aller à la rencontre des producteurs, artisans et résidents de ce village porté par tout ce qui est local, artistique et culturel.

Café latté

D’ailleurs, c’est littéralement à deux pas de là que passe le plus long parc linéaire du Canada : Le P’tit Train du Nord, que l’on emprunte à deux roues afin de rouler au creux des splendeurs naturelles de la région. Ancienne voie ferrée reliant Montréal à Mont-Laurier, le parc linéaire est aujourd’hui une piste longue de 232 km reliant Bois-des-Filion et Mont-Laurier.

Parc linéaire

Envie de planifier une escapade dans les Laurentides? Pour de bons conseils et de petits trésors, visitez le site Web officiel de la région des Laurentides.

Crédit photos : Sarah-Émilie Nault

Sarah-Émilie Nault
par Sarah-Émilie Nault