Ces New-Yorkais abandonnent les mesures de distanciation à l'arrivée du fameux navire-hôpital

Des New-Yorkais se rassemblent durant la pandémie du coronavirus pour voir le navire militaire avec 1000 lits d'hôpital

REUTERS/Andrew Kelly

par VoyageVoyage

Alors que la situation liée à la pandémie de la COVID-19 * se dégrade de jour en jour dans la ville de New York et que les chiffres deviennent très alarmants, on penserait que les gens ont compris le sérieux de la situation. Mais non! Du moins, pas tout le monde…

Certains New-Yorkais ont voulu souligner le moment historique qu'est l’arrivée du USNS Comfort, un navire de guerre contenant 1000 lits arrivant à la rescousse de la population, en faisant exactement le contraire des mesures de distanciation sociale : ils se sont tous engouffrés au bord de l’eau afin d’immortaliser ce moment en plein milieu d’une foule... Ironique, n’est-ce pas?

C’est possiblement pour se garantir une place à bord de cet hôpital de croisière que des centaines (on ne dispose pas du nombre exact) d’Américains se sont rués en masse pour prendre des selfies avec le navire en arrière-plan.

On peut les voir agglomérés en groupe célébrant l’arrivée du bateau, où ils risquent de finir hospitalisés un peu plus chaque minute qu'ils passent parmi la foule. 

On peut apercevoir de nombreux Américains regroupés, munis de drapeaux patriotiques et de caméras.

Une douzaine d'agents de police étaient présents sans intervenir durant de longues minutes, selon le New York Post.

C'est lorsque des images des habitants regroupés ont commencé à circuler que les autorités ont demandé aux agents sur place de disperser les gens, qui risquent une amende de 500 $US s'ils n'obtempèrent pas.

Des New-Yorkais se rassemblent pour voir arriver le navire-hôpital durant la pandémie COVID-19

REUTERS/Andrew Kelly

Des New Yorkais regardent l'arrivée du bateau-hôpital militaire

Paul Martinka

En date du 31 mars 2020, 1342 décès ont eu lieu dans l'État de New York et on dénombre 38 000 cas confirmés de la COVID-19 dans la ville de New York.

Des New-Yorkais regardent l'arrivée du bateau-hôpital militaire

Paul Martinka

On peut déjà imaginer ce qu'ils raconteront à leurs enfants et petits-enfants dans les prochaines décennies, quand ils sortiront leur album scrapbook en souvenir du coronavirus, et qu'ils expliqueront en long et en large comment ils étaient là, au centre de la pandémie, littéralement.

Au moins, certains badauds respectaient la distance requise de deux mètres entre les individus. Fiou. Il y a de l'espoir!

Des New-Yorkais regardent l'arrivée du navire hôpital durant la pandémie COVID-19

REUTERS/Brendan McDermid

Ici comme ailleurs, certaines personnes sont plus résistantes à saisir l'ampleur de la crise et l'importance de chaque geste. Notons qu'en Floride, la River at Tampa Churchqui diffusait la messe du dimanche sur le Web, était remplie de fidèles assis côte à côte sur les bancs, malgré les ordres à la population de rester à la maison et la fermeture des services non essentiels

Croisons les doigts qu'ils finiront par comprendre le sérieux de la situation plus tôt que tard...

 

*Les informations contenues dans cet article vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Bell Média ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

par VoyageVoyage