L'Espagne sur le point de devenir le premier pays européen à mettre en place le revenu universel

Espagne : un revenu universel pour aider les familles pendant la crise COVID-19

Shutterstock

David Nathan
par David Nathan

Dimanche 5 avril 2020, la ministre de l’Économie espagnole Nadia Calviño a déclaré dans l'émission El Objetivo de la chaîne de télévision La Sexta vouloir mettre en place un revenu universel afin de soutenir les familles les plus démunies et les aider à faire face à la crise sanitaire et économique liée à la COVID-19 pour « ne laisser personne derrière ».

Le montant garanti de ce revenu universel ainsi que la date de son lancement n'ont pas été annoncés au cours de l'entretien télévisuel, le gouvernement espagnol étant actuellement en train de travailler sur ce dossier.

La ministre a cependant assuré que le gouvernement étudiait la possibilité de mettre en place le revenu universel « dès que possible ». Nadia Calviño a par ailleurs fait savoir que ce revenu garanti pourrait être mis en place « de manière générale et permanente ».

ministre de l’Économie espagnole Nadia Calviño

Nadia Calviño, ministre de l’Économie espagnole - Photo : MARTA FERNANDEZ JARA/EUROPEA PRESS

La définition donnée par le Journal du Net est la suivante : « Le revenu universel, également appelé "revenu de base", est une somme versée à tous les citoyens d'un pays sans tenir compte de leurs revenus, de leur patrimoine ou de leur situation professionnelle. Il est calculé de manière à satisfaire les besoins de base. Le revenu de base aurait vocation à se substituer à la plupart des aides sociales ».

Au moment d'écrire ces ligne (7 avril à 12h), l'Espagne est le deuxième pays comptant le plus de cas au monde (plus de 140 000) et le deuxième qui compte le plus de morts après l'Italie, avec plus de 13 000 décès.

Espagne : un revenu universel pour aider les familles pendant la crise COVID-19

https://gisanddata.maps.arcgis.com / Copie d'écran

Les initiatives des autres pays

Si l'Espagne réussissait à mettre en place ce revenu universel, elle deviendrait le premier pays européen à le faire.

Aux États-Unis, Donald Trump a évoqué la possibilité de distribuer à chaque adulte un chèque d'un montant maximum de 1000 $US. Bernie Sanders, le candidat démocrate, a indiqué qu'il souhaitait verser 2 000 $US par mois à tous les ménages et ce, jusqu’à la fin de la crise.

Au Royaume-Uni, 170 parlementaires de différents partis ont adressé le 19 mars une lettre au gouvernement britannique dans le but de lui demander la mise en place d’un « revenu universel d’urgence » pendant le temps de la pandémie. 

L'Iran a été le premier pays à avoir introduit un revenu de base national en automne 2010. Il est versé à tous les citoyens et remplace les subventions sur l'essence, l'électricité et certains produits alimentaires que le pays appliquait depuis des années pour réduire les inégalités et la pauvreté. 

En 2016, les Suisses ont voté sur le projet de mise en place d'un « revenu de base inconditionnel », mais 77% des électeurs ont rejeté l'initiative.

La Finlande a déjà tenté l'expérience en 2017, avec un revenu de 560€/mois. Finalement, le pays a abandonné le projet.

Le Canada a également tenté l'expérimentation avec le programme Mincome, un revenu de base inconditionnel et annuel. L'expérimentation a été menée à la fois dans la ville de Winnipeg et dans la ville de Dauphin (Manitoba) dans les années 1970. Le projet, qui avait pour but de déterminer si la mise en place d'un revenu de base (essentiellement à destination des plus pauvres) aurait un effet désincitatif à travailler sur les bénéficiaires, fut suspendu en 1979.

Sources : BloombergLa Sexta, Independent.co.uk

David Nathan
par David Nathan