Récit de voyage : mon trip inoubliable à Marrakech

    Posée au pied des superbes montagnes de l’Atlas, la ville de Marrakech a de quoi fasciner ses innombrables visiteurs. Reconnue pour sa grande place animée, ses souks aux allures de labyrinthes, ses tanneries et ses palais dentelés, celle qu'on surnomme la ville rouge ne semble plus avoir besoin de présentation.

    Je m’y suis rendue le temps de quelques jours aux termes d’un road trip de 700 km au départ du désert de Merzouga.

    Ce fut un séjour rempli de petits bonheurs dans cette ville aussi courue que fascinante, que je me promettais de découvrir depuis un bon moment déjà.

    Mosque

    Sarah-Émilie Nault / Voyagevoyage

    Découvrir la ville et son histoire avec un Marrakchi

    Rien de mieux que de découvrir une ville inconnue à travers les yeux d'un de ses habitants. C’est ce que nous avons fait avec notre nouvel ami Gihad, guide chez Mont Sahara Trekking, mis sur notre route via l’agence de voyages montréalaise Esprit d’aventure.

    À ses côtés, nous avons marché de la nouvelle à la vieille ville (la Médina dressée à l’intérieur des murs), en franchissant l’une des 19 portes originales de la ville. Nous avons découvert le quartier juif et le marché des épices couvert, nous avons immortalisé le décor tout en tuiles bleues et blanches de la synagogue Salat Al Alzama ainsi que celui de Koutubia, la plus grande mosquée de Marrakech et son minaret haut de 77 mètres, avant de plonger dans l’histoire du palais de Bahia.

    synagogue Salat Alzama marrakesh

    EQRoy/Shutterstock

    Se perdre dans les souks

    Le bonheur au cœur du chaos : voilà ce que proposent les légendaires souks de Marrakech. Véritables symboles des pays arabes, on se doit de se balader le cœur léger dans les allées encombrées de ces marchés mi-couverts mi-ouverts de la Médina.

    L’expérience peut être intense à plusieurs niveaux : marchandage, foule compacte, sons tonitruants, orgie de couleurs et d’odeurs... On ne laisse pas ces petits aléas gâcher le plaisir de dénicher de petites merveilles traditionnelles marocaines dans ces échoppes et ateliers artisanaux.   

    marché marrakech

    Sarah-Émilie Nault / Voyagevoyage

    Contempler les curiosités de la place Jemaa El-Fna

    Si l’endroit attire un million de visiteurs chaque année, c’est que la place Jemaa El-Fna s’est fait le véritable emblème de la ville. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la grande place est truffée de parasols verts sous lesquels se posent des musiciens, vendeurs et marchands pour le moins originaux.

    Pendant que certains font dandiner serpents, singes et faucons, d’autres se regroupent pour faire de la musique souvent sans réels instruments. Les femmes berbères y dessinent sur les mains des voyageuses au henné, les vendeurs des kiosques de nourriture et de jus de fruits frais hèlent chacun des passants alors que les calèches attendent leurs prochains clients.

    En après-midi, mais surtout en soirée lorsque la place s’anime réellement, on prend place à la terrasse d’un des cafés ou restaurants donnant sur la plaza afin de profiter de ses colorés et envoûtants mini-spectacles.  

    Marrakech Jemaa El-Fna

    danm12/Shutterstock

    Marrakech Jemaa El-Fna

    Filipe B. Varela/Shutterstock

    Découvrir la ville à vélo

    Alors que de nombreux habitants se déplacent à travers la ville à vélo, on grimpe à notre tour sur l’un des vélos de Médina Bike Marrakech, le premier système de vélo en libre-service en Afrique. On se plaît ainsi à découvrir la ville autrement, à s’éloigner un peu des circuits touristiques et à prendre son pouls à la manière de ses habitants.

    Les dix stations dispersées à travers la ville rouge permettent entre autres de se rendre aisément visiter le superbe jardin Majorelle (célébrant Yves St-Laurent et l’histoire berbère), le calme jardin de l’hôtel de luxe la Mamounia (on aime sa terrasse arrière, ses fleurs, son architecture et ses 700 orangers), la Place de la Liberté, la Koutoubia, le théâtre Royal, la Plaza Marrakech et les environs moins connus du palais des congrès. 

    Jardin Majorelle Marrakech

    Sergiy Borakovskyy/Shutterstock

    La Mamounia Marrakech

    Todamo/Shutterstock

    Admirer les splendeurs de dentelles du palais de la Bahia

    Avec la médersa Ali Ben Youssef, le palais de la Bahia est l’un des endroits les plus prisés des voyageurs de passage à Marrakech.

    Il vaut la peine de s’y rendre accompagné d’un guide au fait des secrets de la fascinante histoire de l’ancienne résidence de Hasan 1, de ses 4 femmes et de ses 24 concubines. L’endroit, qui porte le nom de Bahia en l’honneur de la femme préférée (!) du sultan, se veut un véritable chef d’œuvre d’architecture marocaine.

    Symbole ultime de richesse représentant sa vision du paradis, on y trouve fontaines, tuiles colorées, arbres, grande cour arrière, vitraux et jardins traditionnels islamiques, en plus d’une salle de classe (afin d’éduquer ses nombreux enfants!) et une salle des abductions.

    marrakech palais de Bahia

    Balate Dorin/Shutterstock

    Palais de Bahia

    saiko3p/Shutterstock

    Profiter du calme d’une terrasse sur un toit

    Parce que chaque recoin de Marrakech est fort animé, on déniche une terrasse sur un toit (d’un Riad traditionnel, d’un restaurant ou d’un café) afin de profiter du calme et des points de vue sur la ville qui sont joliment proposés.

    La terrasse sur le toit aux couleurs pastel et aux confortables sofas du café-resto Max and Jan, par exemple, fait office de véritable oasis de tranquillité au cœur de la folie de la Médina. On y sirote des jus frais et on y mange des plats colorés sous des parasols en paille après avoir flâné dans la boutique branchée (un petit bijou « art de vivre »!) du premier étage. Pour un Marrakech moderne et différent.

    Max & Jan restaurant Marrakech

    mynewsdesk.com

    En savoir plus et planifier votre voyage à Marrakech

    Sarah-Émilie Nault
    par Sarah-Émilie Nault