10 raisons de visiter Kaua’i au moins une fois dans votre vie

    Kaua’i, l’île située la plus à l’ouest de l’état d’Hawai’i (à 500 km de Big Island, quand même), est considérée comme la plus sauvage de cet archipel béni. C’est petit (environ 40 km x 50 km) et la majorité de l’île n’est même pas accessible par la route. Quand on y est, on a réellement l’impression d’être au bout du monde

    Pourtant, pour un endroit aussi limité géographiquement, il est étonnant de constater tout ce que Kaua’i a à offrir! Si vous choisissez cette île plutôt que les plus populaires comme Maua’i, Oha’u et Big Island, vous y trouverez d’abord moins de touristes (environ 1 million par année comparé à près de 6 millions pour Oha’u, où il y a Honolulu et Waikiki), moins de population (à peine 70 000 personnes y vivent), des paysages à couper le souffle ainsi qu’une couleur propre… et inoubliable.

    Après y avoir passé 3 semaines très remplies cet été, voici mes raisons d’aller à Kaua’i.

    1. Les deux zones distinctes

    L’île est naturellement divisée en deux zones, par la géographie et le climat, mais aussi par l’ambiance et la mentalité.

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    Le North Shore, qui inclut également l’est de l’île, est le côté humide. Il y pleut pratiquement tous les jours. Habituellement, ce ne sont que des averses qui ne dérangent pas vraiment les activités, mais de gros orages et des pluies diluviennes se produisent parfois. Ce qui est particulier, c’est que ces pluies sont très localisées; la météo peut changer drastiquement en quelques minutes.

    Le paysage est incroyablement verdoyant, tellement qu’il donne souvent l’impression d’être dans un fond d’écran intitulé « Paradis tropical ».

    Dans cette zone, tout est un peu moins « léché » et il y a plus de locaux, incluant des Hawaïens (car non, tous les habitants d’Hawai’i n’en sont pas nécessairement, cette appellation est réservée aux personnes d’origine polynésienne.

    Même si l’ambiance est TRÈS relax partout sur l’île, c’est encore plus vrai ici. Par exemple, on trouve beaucoup de gens qui se promènent pieds nus, partout, en tout temps. 

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Ammie (@ammiebehappy) on

    Le South Shore, qui inclut l’ouest, la partie la moins accessible de l’île, est quant à lui beaucoup plus ensoleillé et plus sec. Et on ne va pas se le cacher, plus riche aussi. L’ambiance est encore une fois relax, mais un peu plus haut de gamme et visuellement travaillée.

    Les prix, qui sont déjà 40% plus élevés que sur le mainland (le continent), sont encore plus exorbitants sur ce côté. On y trouve plus des touristes de villégiature plutôt que d’aventure, comme sur le reste de l’île d'ailleurs (les deux types de tourisme sont très différents!).

    2. La randonnée

    À part les paysages et le aloha spirit si séduisant, c’est la raison #1 pour se rendre à Kaua’i. 

    J’ai fait 4 randonnées, toutes parmi les plus belles de ma vie, qui resteront gravées à tout jamais dans ma mémoire. Chacune avait ses particularités, dont je parlerai plus en détails dans un article à venir bientôt! 

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    Mais pour l’instant, il faut au minimum mentionner la Kalalau Trail, renommée pour être une des plus belles - et des plus dangereuses! - au monde.

    Le sentier de 18 km est creusé directement sur le bord de la falaise, le long de la côte Napali, et offre un point de vue à couper le souffle après l’autre. Absolument incomparable!

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    Mon autre rando coup de cœur : la Pihea Trail, située dans le Koke’e State Park. Elle offre également une vue de la Napali Coast, mais en plongée à 4 000 pieds (1 200 mètres) d’altitude. Le brouillard pendant notre visite rendait le tout encore plus spécial et irréel. J’avais bien conscience d’être à Hawai’i, mais honnêtement, ça aurait également pu être aussi la Nouvelle-Zélande.

    3. La Napali Coast

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Kaua’i Backcountry Adventures (@kauaibackcountry) on

    Considérée comme l’un des paysages les plus spectaculaires au monde, cette falaise qui borde le côté ouest de l’île n’est pas accessible par la route. C’est beaucoup trop sauvage et escarpé!

    On peut s’y rendre soit en randonnée, par bateau ou par hélicoptère. Il s’agit de l’un des paysages les plus caractéristiques de Kaua’i et les qualificatifs me manquent pour décrire toute sa beauté…

    4. Le Waimea Canyon

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    Mais oui, il y a un vrai canyon à Kaua’i et il est spectaculaire! Pour avoir aussi visité celui en Arizona, il n'a rien à envier à ce dernier, avec beaucoup moins de touristes en prime.

    La terre est toute aussi rouge, mais c’est très verdoyant; il y a des chutes ainsi que plusieurs points d’arrêt et de sentiers de randonnée. On passe la journée à dire WOW!

    5. Le jardin botanique Allerton 

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by 𝓈𝓉𝑜𝓇𝓂 𝓌. (@storm_haven) on

    C’est tellement intéressant de s’y promener et de découvrir toute la flore tropicale, qui est si riche. Les guides sont de véritables mines d’information sur les plantes et l’histoire du lieu, créé dans les années 1930.

    À ne pas manquer : le sentier des premiers arrivants, qui contient les plantes que les polynésiens ont apporté avec eux lors de leurs longs voyages d’exploration.

    Aussi digne de mention : c’est en partie dans ce lieu qu’a été tourné le premier Jurassic Park, autour des arbres à l’allure préhistorique que sont les gigantesques figuiers de Moreton Bay

    Un de mes plus beaux souvenirs de ce voyage : y cueillir des dizaines de caramboles mûres et exquises à même l’arbre.

    6. Les plages

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    Que ce soit pour se rafraichir, nager, surfer ou faire de la plongée en apnée, les plages ne manquent pas pour une si petite île! Et il y en a réellement pour tous les goûts : de l’eau peu profonde et cristalline à Salt Pond, des dunes sur plusieurs kilomètres, des requins et des vagues extrêmes à Polihale, de grands récifs remplis de poissons tropicaux très accessibles à Ke’e, des tortues de mer gigantesques (et très zen!) à Ha’ena, l’expérience hawaïenne ultime dans la trop parfaite baie de Hanalei

    Si vous êtes chanceux comme on l’a été, vous pourrez peut-être même voir arriver un ami impressionnant : un phoque curieux et enjoué! Mais si c’est le cas, il faut sortir de l’eau puisque c’est une espèce protégée.

    7. Les poules en liberté

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Kauai Surf Co. (@kauaitravel) on

    Pas le choix d'en parler puisqu'il y en a partout sur l’île... genre des centaines de milliers. Les guides touristiques parlent même d’une « infestation ». Il n’y a pas de prédateurs pour elles sur l’île et à un moment donné, ils ont perdu le contrôle. C’est presque devenu une attraction en soi et c’est très bizarre/drôle. Peu importe où vous vous trouvez sur Kaua’i, vous vous ferez réveiller par des coqs, c’est certain (et vraiment tôt, en plus)! Attention à leur particularité inattendue : ces animaux volent et ils sont vraiment territoriaux. 

    Les poules ont au moins l'avantage de manger les insectes nuisibles comme les termites et les terribles centipèdes (googlez le… ou pas! 😱), mais elles semblent se nourrir de n’importe quoi, incluant des poubelles. La petite basse-cour de notre maison louée dévorait TOUTES les mangues pas mûres tombées de l’arbre.

    8. Le Grove Farm

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by JOSHUA STENZEL (@joshstenzel) on

    Une autre visite super intéressante : le musée Grove Farm, qui continue à faire vivre une ancienne plantation de canne à sucre. On peut parcourir différents bâtiments, des jardins, des ateliers, une ferme d'élevage encore fonctionnelle ainsi que le village des employés.

    C’est un regard fascinant sur la vie à Hawai’i au début du 20esiècle (qui était un endroit vraiment isolé), autant celle des riches propriétaires que des ouvriers. Les gens étaient presque complètement autosuffisants!

    9. Les cavernes et les chutes

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    La nature est vraiment sans pareil à Kaua’i!

    Une visite à Makauwahi Sinkhole s’impose. C’est une caverne par laquelle on doit entrer à quatre pattes… Pour se retrouver rapidement dans une chambre beaucoup plus vaste, donnant ensuite sur une immense cour à ciel ouvert, à laquelle on ne s’attend pas du tout!  

    Il y a plusieurs d’autres cavernes intrigantes, comme celle de Maniniholo près de la plage de Ha’ena ainsi que des cavernes seulement accessibles par bateau sur la Napali Coast.

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    Il y a de plus de nombreuses chutes magnifiques sur l’île, encore plus belles lors d'une saison pluvieuse. Au minimum, celles jumelles de Wailua sont à voir – et facilement accessibles en voiture.

    10. La bouffe

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    Les fruits tropicaux! Il faut absolument goûter aux exquis ananas Sugarloaf, dont la chair est blanche et dont la couronne est beaucoup plus haute que le fruit lui-même. Aussi dignes de mention : les avocats gigantesques, les « apple bananas » qui sont petites et dont le goût est complètement différent de celles d'ici… 

    Pour manger, Kaua’i regorge de petits restos locaux sympathiques et pas compliqués. Comme Bubba Burger, qui a quelques succursales et sert uniquement du bœuf local élevé dans le pâturage. Soulignons aussi le resto polynésien Tahiti Nui ainsi que beaucoup d’excellentes places de tacos, dont Island Taco. En fait, il y a moins de restos qui ont pignon sur rue que de petits shacks et de food trucks, qui sont la grande spécialité de l’île!

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

    À ne pas oublier bien sûr : l’authentique poké qu’on trouve partout, même dans les épiceries et les dépanneurs. Préparé avec du thon frais local, il n'a absolument rien à voir avec celui qu'on peut trouver ici!

    Marie-Ève Laforte
    par Marie-Ève Laforte