8 complexes résidentiels tout simplement FOUS à travers le monde!

    On s’est tous déjà demandé ce que ça faisait de vivre dans un manoir ou un palace. Mais parfois, les logements les plus incroyables où habiter ne sont pas des châteaux, mais des complexes où l’architecture est complètement folle et unique en son genre.

    Pour rêver un peu, voici quelques-uns des immeubles résidentiels les plus fabuleux, ici comme ailleurs.

    1. Montréal : Tropiques-Nord

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by olivier martel savoie (@une_olive) on

    Situé près du Vieux-Port de Montréal, cet édifice construit en 1989 continue à être toujours aussi recherché par les acheteurs. Et pour cause : à Tropiques-Nord, c’est l’été à l’année ! Le complexe possède 120 unités de condos sur 8 étages, qui possèdent tous une terrasse donnant sur un immense atrium tropical (32 000 pieds carrés), dont la température est maintenue à 26 °C en tout temps. Rempli de plantes luxuriantes, d’oiseaux et de poissons, l’atrium compte même une lagune invitante dans laquelle on peut se baigner.

    Palmiers, hibiscus, bananiers qui produisent des fruits… Difficile de croire qu’on est bien au Québec ! L’été, les propriétaires peuvent également profiter des courts de tennis, de squash ainsi que de la piscine extérieure.

    L’endroit est en bordure du fleuve Saint-Laurent, au cœur d’un grand espace vert extérieur, mais en même temps près de tout. C’est le voisin d’un autre complexe iconique, faisant rayonner Montréal partout dans le monde… et qui s’en vient tout de suite au paragraphe suivant.

    2. Montréal : Habitat 67

    Habitat 67

    Zack Frank/Shutterstock

    C’était impossible de ne pas parler de cet édifice, même en essayant de l’éviter… Il se retrouve dans toutes les listes et vraiment souvent en première place, malgré son âge (et les progrès technologiques énormes qui ont poussé l’architecture beaucoup plus loin depuis ce temps). 

    Construit il y a plus de 50 ans (c’est-à-dire pour Expo 67), ce complexe est toujours aussi étudié et admiré par les architectes. Ce que peu de gens savent, c’est que son concepteur avait dans la mi-vingtaine à l’époque !

    Habitat 67 est formé de 364 cubes de béton préfabriqués, regroupés en 146 appartements qui possèdent chacun leur terrasse. L’agencement irrégulier de ces cubes est unique et rend cette structure reconnaissable parmi toutes. Sur place, le béton semble plus lumineux et harmonieux qu’il peut n’y paraitre, et tout le génie de ce projet en avance sur son temps ne fait que se confirmer avec le temps.

    3. Vienne : Hundertwasserhaus

    Hundertwasserhaus à Vienne

    Mistervlad/Shutterstock

    Les chanceux qui habitent ce complexe reconnaissable entre tous connaissent la réponse à cette question que nous nous posons tous : ça fait quoi d’habiter dans une bande dessinée ?

    Cet édifice a été construit en 1983 par la ville de Vienne, comme une expérience en « architecture créative ». Il comporte 53 appartements aux planchers ondulants, avec 16 terrasses privées et 3 communes. La végétation imposante est l’une de ses plus grandes particularités : plus de 250 arbres y poussent (leurs racines imposantes ont d’ailleurs fini par causer des dommages inattendus).

    4. Singapour : The Interlace

    Immeuble The Interlace, Singapour

    Adel Newman / Shutterstock

    Peut-être le plus spectaculaire du groupe, ce complexe de 1 000 unités de logement ne cache certainement pas sa filiation : il est directement inspiré d’Habitat 67 ! #touteestdanstoute

    On peut y voir 31 gros blocs rectangulaires, de 6 étages chacun, assemblés les uns sur les autres de manière apparemment aléatoire (mais c’est bien sûr une illusion). Le complexe est situé dans un environnement naturel superbe et l’aménagement participe à maximiser la vue et l’impression de vivre au sein d’un grand parc. 

    Les résidents peuvent profiter de nombreux services comme des piscines, des salles de jeux, des courts de tennis et de basket, des salles de billard et même (on est en Asie, après tout) des endroits pour pratiquer le karaoké !

    5. Dubaï : Tour Cayan

    Tour Cayan, Dubaï

    pio3/Shutterstock

    Même pour Dubaï, ville d’excès surréaliste par excellence, ce gratte-ciel est « capoté ». Comportant 75 étages (incluant 5 souterrains), cette tour se distingue non seulement par sa hauteur, mais surtout par sa forme hélicoïdale, dont les arêtes tournent de 90 degrés de bas en haut ! 😱 Pour réaliser ceci, il a fallu que chaque étage tourne de 1,2 degrés autour d’un ascenseur et d’un espace central.

    Les appartements de luxe n’ont pas de balcon, mais possèdent chacun des planchers de bois récupéré et des comptoirs en marbre provenant de Chine ainsi que d’autres services comme une piscine infinity, un spa ou des boutiques. Il a fallu 7 ans de conception et de construction pour arriver à ce chef-d’œuvre d’architecture, incluant de longues étapes de modelage 3D afin de tester la résistance au vent et d’évaluer les autres problèmes potentiels. 

    6. Mitaka, Japon : Reversible Destiny

    Reversible Destiny Lofts au Japon

    reversibledestiny.org

    Il s’agit de lofts, composés d’un assemblage de 3 formes primaires : les cubes, les sphères et les tubes. En plus des formes, l’aspect très coloré et ludique de ce petit complexe lui donne un peu un aspect de jouet pour enfants. 

    L’intérieur de ces lofts, construits en 2005, est très déroutant, avec des planchers qui ondulent, des surfaces irrégulières, des passages très étroits ou très bas, des murs courbés, des meubles suspendus du plafond ainsi que des couleurs tout aussi criardes que dehors. Wow, tout un trip !

    7. Copenhague : VM Apartments

    Copenhague : VM Apartments

    Jordi C / Shutterstock

    Il y a 209 appartements dans ce complexe à la structure inhabituelle, qui a ses admirateurs, mais bien des détracteurs aussi ! Datant de 2004, l’endroit est appelé ainsi parce que la structure deux deux édifices forment respectivement un V et un M, lorsque vus de haut.

    L’élément le plus distinctif de ce complexe, ce sont les balcons en forme de triangles irréguliers, ressemblant un peu à des pics rébarbatifs. L’idée derrière ces constructions était de maximiser la lumière du jour ainsi que d’assurer une certaine intimité aux habitants, parce que de cette manière les gens peuvent profiter de la vue, mais sans voir les balcons des leurs voisins.

    8. Vejle, Danemark : The Wave

    The Wave au Danemark

    Patrycia Anna Maria/Shutterstock

    Comportant 100 appartements de luxe situés dans un fjord sur le bord de la Mer du Nord, ce complexe tire son influence du célèbre Opéra de Sydney. Ces formes de vague sont à la fois organiques et sculpturales et les visiteurs ne cessent de louer son intégration dans son environnement. Durant la journée, l’édifice se reflète dans l’eau et ses couleurs ainsi que l’aspect de sa texture changent selon la météo.

    La construction s’est faite en différentes phases, entre 2006 et 2019. Les vagues comportent chacune 9 étages, avec plusieurs balcons donnant sur le fjord. Le toit ondulant est percé de fenêtres et de puits de lumière, permettant d’optimiser la lumière du jour. Directement en avant du complexe, on peut trouver des marches menant à une avenue piétonnière empruntée à la fois par leurs marcheurs et les cyclistes.

    La construction de ce complexe magnifique a permis de revitaliser l’accès aux berges; déjà plusieurs commerces s’y sont installés.

    Marie-Ève Laforte
    par Marie-Ève Laforte