J'ai recréé le bed-in pour contrer la guerre sur les médias sociaux

Bed-in Uville
Alexandra Cosentino photo auteur
par Alexandra Cosentino

Voyager n'est pas nécessairement synonyme de partir à l’étranger; parfois, il suffit de transposer son quotidien dans un hôtel le temps d’un court séjour pour avoir l’impression d’avoir voyagé à travers le temps.

J’ai toujours été fascinée par les années 60 et 70, et j’en ai eu pour mon argent lors de ma récente visite à l’hôtel Uville situé dans le Vieux-Montréal! Plus qu’un hôtel, il s'agit d'un véritable musée où on retrouve différents décors uniques mettant à l’avant plan des événements historiques des années 60 et 70.

Comme par exemple l’Expo 67 et le fameux Hair Peace, Bed Peace de John Lennon et Yoko Ono, scène mythique qui a pris part à un hôtel Hilton d'Amsterdam mais également ici-même à Montréal, à l’hôtel Fairmont Le Reine Élizabeth. Le but de ce bed-in était de manifester pour la paix et contre la violence, à l’heure où la guerre du Vietnam faisait rage en 1969.

Cette scène m’a toujours énormément fascinée : quelle belle intervention zen de la part de John et son épouse!

John Lennon Yoko Ono bed-in

Keystone/Hulton Archive/Getty Images)

J’ai donc eu envie de faire à mon tour un mini bed-in. Ma motivation : contrer la guerre sur les médias sociaux.

Il faut savoir qu'avant mon passage à l’émission Occupation Double, je n’avais pas de compte Instagram et je n’avais aucune idée comment faire une story. Je n’ai jamais été très techno et à ma sortie de cette télé-réalité, j’ai été propulsée dans l'univers des réseaux sociaux en apprenant petit à petit que c’est une merveilleuse façon de partager ses passions, ses projets et son art...

Mais le revers de la médaille est parfois impitoyable : derrière le clavier d’un smartphone, certaines personnes se permettent des commentaires plutôt cruels et dégradants.

Bed-in Uville

Bed-in Uville

Bed-in Uville

Étant à l’ère où la liberté d’expression bat son plein, oui il nous est possible de communiquer nos expériences, commentaires et opinions sur les médias sociaux, mais bien que ces plateformes peuvent servir à faire briller chaque individu, je trouve qu’encore aujourd’hui, il est difficile de vivre et laisser vivre.

Si tous les commentaires et opinions divergentes ont leur place dans notre société, je pense que les différents modes de vie et écoles de pensée devraient eux aussi être libérés. 

Bed-in Uville

Bed-in Uville

Ce que je souhaite, c’est d’aller de l’avant avec la communication de nos idéaux, car s’exprimer est indispensable, mais encore faut-il toujours le faire dans le respect. Parce qu’au final, on veut la paix et non la guerre.

Photographe : Valérie Gay-Bessette
Collaborateur à la séance photo : Le Marché aux fleurs 
Coiffeur : Éric Charpentier
Hôtel : Uville

Suivez @alexandracos_ et @thirtiesontherocks sur Instagram!

Alexandra Cosentino photo auteur
par Alexandra Cosentino