6 raisons de succomber à la van life

6 raisons de succomber à la van life

Sarah-Émilie Nault

Sarah-Émilie Nault
par Sarah-Émilie Nault

La van life, on en entendait beaucoup parler avant et depuis la pandémie, c’est la folie! Les mini-fourgonnettes converties en véritables petites maisons mobiles et autres vans sont littéralement partout.

Sur les routes du Québec, depuis qu’il est possible de voyager à nouveau entre nos belles régions, c’est par dizaines qu’on les croise.

Voici 6 parmi les nombreuses raisons de succomber à la van life.

6 raisons de succomber à la van life

1. Le vent de liberté

J’écris ce texte alors que je suis assise dans la mini-fourgonnette que les amis de la compagnie Le Baroudeur ont convertie en endroit parfait. Je dis « endroit », car cela se veut bien plus qu’un moyen de transport. C’est grâce à eux que j’accumule les kilomètres sur la célèbre 138 dans le but d’en atteindre la fin, dans le petit village de Kegaska, tout au bout de l’époustouflante Côte-Nord.

6 raisons de succomber à la van life

Mais c’est surtout grâce à eux que j’ai pu réaliser un périple empreint d’une chose qui m’est aussi précieuse qu’essentielle : la liberté. Parce que c’est ce qui vient avec cette van life si convoitée : la liberté de pouvoir rouler et s’arrêter quand on le souhaite, de dormir (presque) là où on veut, de se déplacer sans contrainte et de rouler, d’une aventure à une autre.    

6 raisons de succomber à la van life

6 raisons de succomber à la van life

2. Les inspirantes valeurs

Il existe tout un monde entourant la van life. Toute une communauté aussi, composée de gens aux valeurs aussi belles que les paysages admirés sur la route, de la Côte-Nord ou d’ailleurs. Cette façon de voir et d’aborder la vie me rejoint et rejoint, je crois, la majorité des voyageurs.

Ce sont des valeurs de respect de la nature, de liberté, de curiosité pour le monde, d’ouverture, de désir d’aller vers l’autre, d’aventures en plein air et de douceur égale pour le territoire et le genre humain.     

6 raisons de succomber à la van life

3. L’appel de la route

Il y a l’appel de la découverte, mais il y a aussi l’appel de la route. L’excitation du départ chaque jour renouvelé, le choix de la trame sonore allant parfaitement avec l’émotion du moment, les confidences racontées à l’autre alors qu’on roule.

Les moments parfaits vécus en plein silence aussi, les yeux plantés dans les paysages, le coeur et la tête parfois ailleurs, parfois exactement dans le moment présent.

6 raisons de succomber à la van life

4. La connexion avec la nature

À rouler ainsi à travers la forêt boréale, ses tourbières, ses chemins asphaltés ou de gravelle, ses rivières, en roulant sur les ponts surmontant de longues rivières à saumons, en glissant sur la route toute neuve, en patientant là où on est en train de la rapiécer et en m’arrêtant pour aller faire quelques heures de grandioses randonnées : rarement me suis-je sentie aussi en harmonie avec la nature et notre si beau Québec que dans notre van joliment baptisée « Mathilde des Laurentides ».

6 raisons de succomber à la van life

6 raisons de succomber à la van life

5. Le respect de la distanciation sociale

Voilà un avantage non négligeable en ces temps de distanciation sociale : dormir, manger (parfois ou souvent) et passer autant de temps dans sa mini-van veut dire se libérer d’une bonne partie du stress venant avec les nouvelles règles de santé.

Dans son cocon en compagnie de ceux que l’on connaît et qui forment notre « bulle », on en vient même parfois à oublier les soucis des mois passés...

6 raisons de succomber à la van life

6 raisons de succomber à la van life

6. Les rencontres

Au-delà de la distance parcourue et même au-delà des époustouflants paysages, c’est la chaleur des rencontres que l’on fait sur la route qui reste. Aux villes et aux villages où nous avons posé notre van sont attachés des rencontres, des gens et des histoires que je ne suis pas prête d’oublier.

Mes souvenirs de voyage sont teintés de confidences d’autres adeptes de la van life, de Québécois voyageurs (re)découvrant leur province, de couples tout neufs ou plus âgés partis en amoureux, de bandes d’amis ou de petites familles. Des gens qui, comme moi, n’ont souvent besoin que d’un sourire ou d’un simple « bonjour » pour avoir envie de discuter, partager, se confier et s’ouvrir.  

van life

Envie de partir à votre tour parcourir les routes du Québec? La compagnie montréalaise Le Baroudeur possède une belle flotte de mini-fourgonnettes équipées de manière fort ingénieuse (sofa qui se transforme en lit, cubes de rangement, équipement complet de camping, tentes sur le toit et annexe, literie, vaisselle, chaises, etc.) Pour en savoir plus et pour les réservations, visitez leur site Web.

6 raisons de succomber à la van life

6 raisons de succomber à la van life

Crédit photos : Sarah-Émilie Nault

Sarah-Émilie Nault
par Sarah-Émilie Nault