Déconfinement : des clubs de golf montérégiens fin prêts à accueillir les golfeurs

Club de golf de Beloeil

Page Facebook du Club de golf de Beloeil

Bonne nouvelle pour les amateurs de golf et de tennis de la Montérégie : la ministre déléguée à l’Éducation Isabelle Charest a annoncé le 13 mai dernier la reprise de ces sports à partir du 20 mai, sous plusieurs conditions. Plusieurs gestionnaires de terrains poussent un soupir de soulagement 

C'est la première phase du plan de déconfinement dans les sports et activités annoncé par le gouvernement. Ce plan inclut aussi la plongée, la course, le tennis en simple, l'aviron, le vélo et les autres sports qui ne se pratiquent pas en équipe et sans contact.

Il faudra pratiquer la distanciation physique de deux mètres et évidemment, il faudra éviter les tournois et les déplacements d'une région à l'autre

Ca veut aussi dire la réouverture des parcs de la SÉPAQ de la Montérégie à cette même date.  

La Montérégie est très prisée en raison du nombre de terrains de golf et la qualité de ses verts. 

iStock/jacoblund

Un salon du golf qui réunit bon nombre d'acteurs de l'industrie devait avoir lieu les 14 et 15 mars derniers et a dû être annulé, à Boucherville.

La nouvelle est entre autres très bien accueillie par les gestionnaires du Club de golf de Beloeil, où les dettes sont déjà importantes et où l'avenir du Club se jouent dans les mois à venir. Les Habitations Mont-Royal et le Club de golf veulent construire un projet de résidences de 60 millions pour assurer sa survie et sa pérennité.

Le Club est semi-privé et compte 250 membres.

Philippe Mongeau, directeur général et professionnel en titre du Club, affirme : « Notre scénario pour assurer la distanciation sur le terrain est prêt, il y a un plan pour circuler dans les voiturettes électriques et le personnel est au fait des mesures d'hygiène. Nous avons déjà installé des plexiglass pour le service à la clientèle, nous serons en mesure d'assurer des départs sécuritaires. Il nous reste quelques préparatifs, mais nour serons prêts pour la saison de golf la semaine prochaine. Le seul hic est qu'il ne pourra pas y avoir de rassemblements »

Même son de cloche au Parcours du Cerf de Longueuil, qui accueille annuellement plus de 65 000 rondes de golf et qui se préparait déjà à cette annonce : « Le téléphone sonne beaucoup depuis l'annonce de mercredi dernier. Il y a déjà des plexiglass aux différents postes où il y a du service à la clientèle, du personnel qui s'assurera de la distanciation, des flèches au sol pour être certain du respect des normes. Les casses-croûtes peuvent aussi servir de la nourriture en take-out, notre champ de golf et notre champ de pratique seront fin prêts pour le 20 mai », explique Éric Lafrenière, directeur général Parcours du Cerf Longueuil.

Pas d'événements caritatifs et corporatifs = des revenus en moins

Évidemment, la seule ombre au tableau pour les gestionnaires de clubs de golf est celle concernant l'interdiction de tenir des rassemblements. Bien des clubs en région sont le théâtre de réceptions, de tournois corporatifs, d'événements caritatifs et même de réceptions de mariage.

Le président de la Table de concertation de l'industrie du golf François Roy ignore quand ces événements pourront reprendre.

Difficile aussi à l'heure actuelle de chiffrer les pertes liées au report de la saison, que l'on parle de membership ou d'événements annulés : « C'est le Noël du golfeur aujourd'hui, nous sommes très contents! Évidemment, tout ce qui est événement incluant des rassemblements est en suspens, c'est une bonne partie du chiffre d'affaires des clubs au Québec. :a bonne nouvelle, c'est que les gens pourront pratiquer leur sport; ils pourront le faire à 4 avec certaines conditions, ils devront arriver 30 minutes à l'avance et ils ne pourront pas toucher au fanion. Ça veut aussi dire qu'après la ronde de golf, les gens seront invités à quitter pour la maison pour éviter de se rassembler », partage François Roy, porte-parole de la Table de l'industrie du golf et directeur adjoint de Golf Québec