10 choses que les agents de bord ne vous diront sûrement pas

Shutterstock

Il y a certaines choses que les agents de bord ne vous diront certainement jamais. En voici 10 exemples...

Ce qui les énerve le plus

Les agents de bord doivent parfois supporter des passagers agaçants ou au comportement irritant. Ils n'en parleront pas, mais voici les choses qui les énervent le plus: les passagers impolis ou qui leur parlent de façon condescendante, ceux qui sont trop tactiles, ceux qui les blâment pour le retard du vol, ceux qui abusent du bouton d'appel sans parler de ceux qui les draguent avec un manque de finesse évident...

Des morts en soute

Il est tout à fait possible que le vol commercial que vous prenez serve à transporter également en soute des organes humains ou même des cadavres. 

Se venger discrètement

Si les agents de bord qui font l'enregistrement tombent sur un passager particulièrement désagréable, s'il n'a pas réservé une place précise, elles peuvent se « venger » en lui attribuant un siège qui soit par exemple entouré de bébés ou proche des toilettes.


En apprendre plus sur les avions


Une hygiène douteuse

Certaines compagnies ne jettent pas les plateaux des plateaux-repas, ne désinfectent pas les tablettes ni les accoudoirs entre chaque vol, réutilisent les serviettes en les repliant simplement... résultat : l'avion est un nid à microbe.

Selon le magazine Science & Vie : « L'Escherichia coli survit 4 jours sur les accoudoirs et 3 jours sur les plateaux repas. Plus coriace, le staphylocoque doré reste vivant une semaine dans le tissu de la poche des sièges ».

Lumière tamisée et évacuation

Si la lumière est tamisée au décollage et à l'atterrissage des vols de nuit, ce n'est pas parce que le pilote est bienveillant avec ses passagers et qu'il souhaite qu'ils puissent dormir dans de bonnes conditions.

Non, s'il le fait, c'est qu'en cas d'une évacuation d'urgence, il faut que les yeux des passagers soient habitués à une semi-obscurité pour être capable de repérer plus facilement les indications lumineuses d'évacuation.

Ouvrir les toilettes de l'extérieur

Pour des raisons évidentes de sécurité (feu, malaise ou autre), le personnel a la possibilité de déverrouiller les toilettes de l'extérieur.

Le pilote dort en vol

Un pilote qui dort pendant le vol, cela peut sembler angoissant. C'est pourtant la réalité.

Il faut cependant préciser qu'il s'endort, mais que son co-équipier prend alors le relai. Sur des très longs courriers, les pilotes peuvent même être 3 à alterner.

L'avion pourra être frappé par la foudre

Le personnel de bord ne vous le dira certainement pas, mais l'avion pourra être frappé par la foudre sans aucun risque. Tous les appareils doivent être résistants à la foudre pour pouvoir voler.

Selon le site Futura Science « Les statistiques montrent que les avions de ligne sont foudroyés toutes les 1 500 heures de vol. Mais la carlingue métallique de l'avion fait office de cage de Faraday protégeant ainsi ceux qui sont à l'intérieur. Cependant, des dégâts mineurs peuvent être occasionnés par l'arc de l'éclair : trous millimétriques, destruction de capteurs, etc ».

Payé seulement à bord

Le personnel de bord n'est pas payé dès le moment qu'ils arrivent à l'aéroport. La réalité est qu'ils le sont uniquement quand la porte de l'avion se referment, ou que l'avion se met à rouler, selon les compagnies.

Pour résumer : du décollage à l'atterrissage, ce qui n'inclut donc pas tous les retards qui peuvent arriver avant et après.

La canette en entier

Quand la boisson que vous choisissez est conditionnée en cannette, vous pouvez demander à en avoir l'intégralité et non plus juste un seule verre.

 

Sources:

par David Nathan